Goto main content
5

Actes de violence (Random Acts of Violence)

É.-U. 2019. Drame d'horreur de Jay Baruchel avec Jesse Williams, Jordana Brewster, Jay Baruchel. Avec ses collaborateurs, l'auteur d'une bande dessinée ultraviolente est pris en chasse par un meurtrier masqué, qui reproduit les crimes sadiques qu'il avait imaginés. Adaptation inconsistante d'un roman graphique. Quelques passages étonnamment subtils pour le genre. Rebondissement final incohérent. Réalisation compétente. Interprétation ardente. (sortie en salle: 31 July 2020)

16 ans + (violence, horreur)
5

Actes de violence (Random Acts of Violence)

16 ans + (violence, horreur) 16 ans + (violence, horreur)

É.-U. 2019. Drame d'horreur de Jay Baruchel avec Jesse Williams, Jordana Brewster, Jay Baruchel.

Avec ses collaborateurs, l'auteur d'une bande dessinée ultraviolente est pris en chasse par un meurtrier masqué, qui reproduit les crimes sadiques qu'il avait imaginés. Adaptation inconsistante d'un roman graphique. Quelques passages étonnamment subtils pour le genre. Rebondissement final incohérent. Réalisation compétente. Interprétation ardente. (sortie en salle: 31 July 2020)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Jay Baruchel
Jesse Chabot
D'après l'oeuvre de Justin Gray
D'après l'oeuvre de Jimmy Palmiotti
Photographie :
Todd, bédéiste torontois, a connu le succès grâce à "Slasherman", une série d'albums inspirés de crimes sordides survenus à la fin des années 1980 dans l'État de New York. En quête d'inspiration pour produire l'ultime épisode, il entame un voyage de repérage avec son collaborateur Ezra et Aurora, l'assistante de ce dernier. Kathy, la petite amie de Todd, se joint à eux dans l'espoir d'interviewer les victimes survivantes du vrai Slasherman. Peu de temps après leur départ, trois jeunes de la région sont sauvagement assassinés par un homme portant un masque de soudure. Or, la scène de crime ressemble étrangement à l'une de celles imaginées par Todd dans les premiers tomes de sa BD. Arrivé à Albany, le quatuor est à son tour pris en chasse par le mystérieux meurtrier.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Des comédiens de talent redoublent d'ardeur pour masquer l'effarant manque de consistance de leurs personnages dans cette adaptation du roman graphique de Justin Gray et Jimmy Palmiotti. Le thème de l'influence de l'art sur le comportement humain, identifié d'entrée de jeu, ouvre sur des perspectives prometteuses, et donne lieu à quelques passages étonnamment subtils pour le genre de l'horreur. Hélas, les auteurs remisent bien vite leurs ambitions pour emprunter un chemin plus connu, jalonné de clichés et de raccourcis, et qui culmine sur un rebondissement incohérent. Malgré la débauche d'hémoglobine, l'ensemble est étonnamment dépourvu de tension. Pour sa deuxième réalisation, après le dispensable GOON - LAST OF THE ENFORCERS, le comédien montréalais Jay Baruchel livre néanmoins un travail technique compétent et forge des effets visuels assez efficaces.

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Comédie sentimentale de Christophe Honoré avec Chiara Mastroianni, Benjamin Biolay, Vincent Lacoste. Classement: En attente de classement.

Ses nombreuses infidélités ayant été découvertes par son époux, qui l'aime toujours autant après vingt ans de mariage, une professeure de droit quitte discrètement l'appartement en pleine nuit et loue une chambre à l'hôtel d'en face, pour faire le point sur leur relation.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3