Goto main content
5

Merci pour tout

Can. 2019. Comédie de Louise Archambault avec Magalie Lépine-Blondeau, Julie Perreault, Robin Aubert. Parties répandre les cendres de leur père aux Îles-de-la-Madeleine, deux soeurs à couteaux tirés sont traquées par un tueur à la recherche du disparu, qu'il croit toujours vivant. Production sympathique mais artificielle. Quelques retournements drôles et bien trouvés. Réalisation solide. Compositions inspirées des deux vedettes féminines. (sortie en salle: 27 décembre 2019)

Général
5

Merci pour tout (Merci pour tout)

Général Général

Can. 2019. Comédie de Louise Archambault avec Magalie Lépine-Blondeau, Julie Perreault, Robin Aubert.

Parties répandre les cendres de leur père aux Îles-de-la-Madeleine, deux soeurs à couteaux tirés sont traquées par un tueur à la recherche du disparu, qu'il croit toujours vivant. Production sympathique mais artificielle. Quelques retournements drôles et bien trouvés. Réalisation solide. Compositions inspirées des deux vedettes féminines. (sortie en salle: 27 décembre 2019)

À quelques jours de Noël, la mort subite de leur père oblige Marianne et Christine à se revoir. Les deux femmes étaient en froid depuis presque un an. Il est vrai que tout les oppose. Marianne, auteure et blogueuse populaire, forme une famille en apparence idéale avec un ministre et leurs enfants. Christine, célibataire abonnée au désordre, traîne son petit talent de chanteuse de centres d'accueil en partys de bureau, sur l'impulsion d'un succès radiophonique émoussé. Les ennuis personnels de l'une et de l'autre leur inspire une fuite vers les Îles-de-la-Madeleine, dans le but d'y répandre les cendres du défunt, né dans l'archipel. Les deux soeurs ignorent toutefois que le vieux filou faisait chanter un escroc de la finance, qu'il avait repéré au Panama. Et que ce dernier a dépêché Réjean, son homme de main, pour l'empêcher de nuire. Un malentendu va lancer ce tueur à la poursuite de Marianne et Christine.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le talent de la scénariste Isabelle Langlois, notamment pour la composition de personnages féminins originaux et l'écriture de dialogues du tac au tac, a été jusqu'ici bien mis en valeur dans les séries "Rumeurs" et "Lâcher prise". Son passage au cinéma manque toutefois de convaincre. Malgré la direction solide de Louise Archambault (IL PLEUVAIT DES OISEAUX), qui s'y connaît en sororités (FAMILIA, GABRIELLE), MERCI POUR TOUT paraît formaté et artificiel. C'est d'autant plus surprenant que l'intrigue ménage des retournements drôles et bien trouvés. À preuve, cet échange téléphonique irrésistible entre les héroïnes sur le pont du traversier et le tueur enfermé dans le coffre de leur voiture. Reste que le film tient davantage du catalogue de bons punchs et de bons mots. Le dénouement expéditif, mais courageusement ouvert, confirme cette impression générale d'un fil en déficit d'ampleur - quoique les nombreuses prises de vue aériennes plaident le contraire. Cela dit, en tandem désassorti, Magalie Lépine-Blondeau et Julie Perreault font bonne impression et mordent à belles dents dans les savoureux dialogues de Langlois. En tueur bas de plafond, Robin Aubert est lui aussi impeccable.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Drame de Edouard Bergeon avec Guillaume Canet, Veerle Baetens, Anthony Bajon. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

1979. Pierre reprend en main la ferme de son père. Dix-sept ans plus tard, marié et père à son tour, il lutte pour maintenir l'entreprise familiale à flot, dans un contexte socio-économique de plus en plus difficile.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3