Aller au contenu principal
4

Quitter l'Afghanistan (Bratstvo)

Rus. 2019. Drame de guerre de Pavel Lounguine avec Aleksandr Kuznetsov, Roman Kolotukhin, Mikhail Kremer. En 1988, alors que l'armée soviétique s'apprête à quitter l'Afghanistan, des soldats doivent retrouver le fils d'un général, pilote d'un avion écrasé pris en otage par les moudjahidines. Drame solide et prenant, tiré d'une histoire vrai. Quelques clichés et longueurs. Mise en scène amalgamant avec bonheur approche documentaire et surréalisme. Interprètes convaincants. (sortie en salle: 4 septembre 2020) (Sortie DVD: 4 septembre 2020)

13 ans + (violence)
4

Quitter l'Afghanistan (Bratstvo)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

Rus. 2019. Drame de guerre de Pavel Lounguine avec Aleksandr Kuznetsov, Roman Kolotukhin, Mikhail Kremer.

En 1988, alors que l'armée soviétique s'apprête à quitter l'Afghanistan, des soldats doivent retrouver le fils d'un général, pilote d'un avion écrasé pris en otage par les moudjahidines. Drame solide et prenant, tiré d'une histoire vrai. Quelques clichés et longueurs. Mise en scène amalgamant avec bonheur approche documentaire et surréalisme. Interprètes convaincants. (sortie en salle: 4 septembre 2020)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
En 1988, l'Armée rouge s'apprête à quitter l'Afghanistan en catastrophe, après neuf ans de combats intenses, soudainement interrompus par le risque de voir s'effondrer l'Union Soviétique. Les soldats de la 108e division d'infanterie motorisée se voient alors chargés d'une ultime mission: retrouver le fils du général Vassiliev, un pilote qui s'est éjecté de son avion avant qu'il ne s'écrase, et qui est depuis gardé en otage par les guerriers moudjahidines. Mais la mission est compliquée par le fait que l'appareil s'est écrasé dans une région particulièrement dense et difficile d'accès, qui est contrôlée par Hochem, un chef rebelle légendaire, peu enclin à collaborer avec les Soviétiques.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Basé sur une histoire vraie, QUITTER L'AFGHANISTAN apparaît solide et crédible, mais non sans clichés. De fait, l'ensemble se présente comme une variation russe sur le genre du drame de guerre classique, montrant les exploits d'un groupe de soldats en terrain ennemi (difficile de ne pas penser à PLATOON ou LA 317e SECTION). Malgré ces aspects familiers, le récit demeure assez prenant, bien qu'un peu longuet, surtout vers la fin. Heureusement, la mise en scène de Pavel Lounguine (TAXI BLUES, LA NOCE, OLIGARKH) renouvelle la formule par un traitement qui amalgame avec succès approche documentaire et touches surréalistes. D'où quelques passages dont l'imagerie évoque, en mode mineur et avec les moyens du bord, APOCALYPSE NOW. Bien que son titre international souligne le contexte politique du récit, son titre original (qui signifie "Fraternité") fait mieux ressortir l'approche "à hauteur d'homme" du film - approche parfaitement incarnée par une distribution d'acteurs convaincants, dans des rôles à la limite du stéréotype.

Texte : Georges Privet

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2021. Comédie fantaisiste de Alexandre Astier avec Alexandre Astier, Lionnel Astier, Franck Pitiot. Classement: Général.

Au cours de la seconde moitié du Ve siècle, le roi Arthur rentre d'exil pour tenter de reprendre le contrôle du Royaume de Logres, dirigé par le tyrannique Lancelot-du-Lac. Il est aidé dans sa quête par une poignée de résistants et d’anciens fidèles.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3