Goto main content
3

Parasite (Gisaengchung)

Cor.S. 2019. Drame de moeurs de Bong Joon-ho avec Choi Woo-sik, Cho Yeo-Jeong, Song Kang-ho. Une famille de chômeurs s'immisce dans la somptueuse demeure bourgeoise d'une mère au foyer très crédule. Farce sociale cynique glissant vers la farce macabre. Récit imaginatif. Quelques idées laissées en plan. Mise en scène peaufinée et évocatrice. Interprétation sans failles. (sortie en salle: 25 octobre 2019)

13 ans +
3

Parasite (Gisaengchung)

13 ans + 13 ans +

Cor.S. 2019. Drame de moeurs de Bong Joon-ho avec Choi Woo-sik, Cho Yeo-Jeong, Song Kang-ho.

Une famille de chômeurs s'immisce dans la somptueuse demeure bourgeoise d'une mère au foyer très crédule. Farce sociale cynique glissant vers la farce macabre. Récit imaginatif. Quelques idées laissées en plan. Mise en scène peaufinée et évocatrice. Interprétation sans failles. (sortie en salle: 25 octobre 2019)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Récompenses
À la demande de son ami Min, parti à l'étranger, Ki-woo accepte de donner des leçons d'anglais à la jeune Da-hye. Qu'importe que Ki-woo habite un sous-sol putride avec sa famille de chômeurs. Pour la mère de Da-hye, la très crédule Yeon-kyo Park, la simple recommandation de Min suffit. Profitant de la situation, le garçon gagne le coeur de son élève et convainc sa nouvelle patronne d'engager une "réputée pédopsychologue" pour canaliser les élans artistiques de son garçonnet dissipé, un rôle qu'il confie à sa propre soeur. À son tour, la roublarde jeune femme provoque le renvoi du trop entreprenant chauffeur de M. Park, pour le faire remplacer par son père. Il ne leur reste plus qu'à caser l'épouse de ce dernier, en écartant la gouvernante. Mais celle-ci se montre plus difficile à évincer.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le réalisateur de l'extravagante fantaisie écologiste OKJA revient avec une cynique farce sociale qui, à coups de revirements imaginatifs, glisse vers la farce macabre. En dépit de certains aspects peu crédibles (les mal léchés sans emploi qui se métamorphosent en personnes distinguées et bien élevées) et d'idées laissées en plan (au premier chef, le projet de fiançailles de Min avec Da-hye), l'ensemble captive et émeut. La mise en scène peaufinée et évocatrice de Bong Joon-ho exploite à merveille les lignes géométriques raffinées de la demeure de rêve, autant que les recoins biscornus du taudis des aspirants-parvenus. Dans le rôle du père de ce drôle de clan, Song Kang-ho (THE HOST, SNOWPIERCER, du même réalisateur) est exemplaire de sobriété et de colère refoulée, tandis que dans celui de la mère bourgeoise fofolle et attachante, la nouvelle venue Cho Yeo-Jeong crève l'écran. (Texte rédigé en mai 2019, dans le cadre du Festival de Cannes - Compétition officielle)

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2019. Drame de moeurs de Martin Scorsese avec Robert De Niro, Joe Pesci, Al Pacino. Classement: 13 ans + (violence, langage vulgaire).

En 1975, au cours d'un long voyage en voiture avec son mentor, un tueur à gages revisite en pensée les moments marquants de sa carrière dans la pègre, et en particulier, sa relation complexe avec le syndicaliste Jimmy Hoffa.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3