Goto main content
3

The Golden Glove (Der Goldene Handschuh)

All. 2019. Drame biographique de Fatih Akin avec Jonas Dassler, Marc Hosemann, Adam Bousdoukos. Dans les années 1970 à Hambourg, un ouvrier alcoolique assassine des prostituées âgées, puis dissimule leurs corps démembrés dans son logis. Effroyable histoire vraie, racontée sans concession. Scénario vertigineux, concentré sur le point de vue du tueur. Plastique soignée. J. Dessler intense et terrifiant.

En attente de classement
3

The Golden Glove (Der Goldene Handschuh)

En attente de classement En attente de classement

All. 2019. Drame biographique de Fatih Akin avec Jonas Dassler, Marc Hosemann, Adam Bousdoukos.

Dans les années 1970 à Hambourg, un ouvrier alcoolique assassine des prostituées âgées, puis dissimule leurs corps démembrés dans son logis. Effroyable histoire vraie, racontée sans concession. Scénario vertigineux, concentré sur le point de vue du tueur. Plastique soignée. J. Dessler intense et terrifiant.

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Fatih Akin
D'après le roman de Heinz Strunk
Photographie :
En 1970 à Hambourg, Fritz Honka, un vaurien acoolique, assassine une prostituée qui avait accepté de monter à sa chambre située sous les combles d'un immeuble, dans un quartier ouvrier. Après l'avoir démembrée à la scie, cet homme de petite taille et laid à faire peur, éparpille la majeure partie du corps dans le quartier, conserve le reste dans une armoire dissimulée de son logis. Quatre ans passent avant qu'il ne reprenne son manège, toujours le même: au bar du Golden Gloves, Fritz offre à boire à des prostituées édentées, ivrognes et plus vieilles que lui, qu'il invite dans sa piaule. Si l'une d'entre elles finit par lui échapper, plusieurs autres n'ont pas cette chance. L'odeur des restes humains amoncelés dans l'armoire incommode tout l'immeuble, et plus particulièrement la famille grecque vivant à l'étage en dessous. Mais personne ne se doute encore de sa provenance exacte, encore moins de sa cause, lorsque Fritz décroche un emploi de veilleur de nuit dans une usine, et se lie d'amitié avec la femme de ménage.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le golden boy du cinéma allemand Fatih Akin (HEAD ON, DE L'AUTRE CÔTÉ) livre avec THE GOLDEN GLOVE son oeuvre la plus plastiquement soignée à ce jour et, en même temps, sa plus difficile à regarder. Coeurs sensibles, s'abstenir. Tirée du livre de Heinz Strunk, l'oeuvre se distingue des films du genre par le point de vue adopté: celui, vertigineux, du tueur, jamais des victimes ou des autorités. De manière à faire de nous les témoins, presque les complices, des meurtres crapuleux improvisés par Honka sous l'impulsion de l'alcool, de l'impuissance, de la bêtise et de la misère. Une misère comme on ne l'a vue que chez Zola, et que le cinéaste illustre sans concession, par une abondance de détails qui interpellent tous les sens du spectateur, au premier chef son odorat. Parallèlement, et c'est en cela aussi que le film se distingue, Akin communique, par sa reconstitution d'époque et dans les couleurs saturées de l'image, une inspiration et un plaisir de la forme en contradiction délibérée avec le sujet. Verres épais, strabisme prononcé, nez couperosé, l'intense Jonas Dassler fait peur à voir dans la peau de Honka. (Texte rédigé en février 2019, dans le cadre du festival de Berlin)

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

G.-B. 2018. Documentaire de Victor Kossakovsky. Classement: Général.

Du Groenland à la Floride, en passant par la Russie et la Californie, la force brute de l'eau déchaîne une puissance dévastatrice hors du commun. Désarmé, l'humain doit se contenter de la contempler ou de la subir.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3