Goto main content
4

Cash Nexus

Can. 2019. Drame de François Delisle avec Alexandre Castonguay, François Papineau, Evelyne Brochu. Forcé de renouer avec sa famille bourgeoise, un toxicomane montréalais ravive de profondes blessures qui menacent l'équilibre de chacun. Tableau social sans concession. Intentions parfois mal canalisées. Mise en scène précise. Caméra souvent libre et nerveuse. Interprétation à fleur de peau. (sortie en salle: 22 mars 2019)

16 ans +
4

Cash Nexus (Cash Nexus)

16 ans + 16 ans +

Can. 2019. Drame de François Delisle avec Alexandre Castonguay, François Papineau, Evelyne Brochu.

Forcé de renouer avec sa famille bourgeoise, un toxicomane montréalais ravive de profondes blessures qui menacent l'équilibre de chacun. Tableau social sans concession. Intentions parfois mal canalisées. Mise en scène précise. Caméra souvent libre et nerveuse. Interprétation à fleur de peau. (sortie en salle: 22 mars 2019)

Toxicomane vivotant dans les rues de Montréal, Jimmy est contraint de renouer avec sa famille bourgeoise. Le retour du mouton noir ranime de vieux démons au sein du clan et surtout, ébranle l'équilibre de son frère aîné Nathan, un éminent chirurgien à qui tout réussit, et qui l'a toujours considéré avec mépris.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Ce septième long métrage de l'homme-orchestre François Delisle peut sembler moins radical que ses précédents (2 FOIS UNE FEMME, LE MÉTÉORE, CHORUS). À première vue seulement. Car en y regardant de plus près, CASH NEXUS brosse un tableau sans concession de la famille, en soutien à un commentaire intransigeant sur notre société. Le spectateur avisé y reconnaîtra en outre plusieurs thèmes récurrents dans la filmographie de l'auteur (filiation, blessures à l'âme, dépendances, etc.). Mais aussi, sa manière: mise en scène précise, caméra fluide, souvent libre et nerveuse, suivant au plus près les protagonistes, pour exprimer leurs transports intérieurs. Cela dit, entre le réalisme brut de son traitement et le symbolisme optimiste de sa conclusion, le film tangue. Les intentions du cinéaste ne sont pas toujours bien canalisées et le récit s'étire jusqu'à prendre valeur d'épreuve. En toxicomane, Alexandre Castonguay est criant de vérité, au centre d'une distribution également à fleur de peau.

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Esp. 2019. Drame psychologique de Pedro Almodovar avec Antonio Banderas, Asier Etxeandia, Penélope Cruz. Classement: Général.

La présentation à la cinémathèque d'un de ses plus grands films incite un réalisateur à se réconcilier avec l'acteur principal, après 32 ans de brouille. Devenu accro à l'héroïne pour soigner diverses douleurs chroniques, le cinéaste est sujet à des rêveries où il revisite son enfance.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3