Goto main content
5

Rouge Quantum (Blood Quantum)

Can. 2019. Drame d'horreur de Jeff Barnaby avec Michael Greyeyes, Elle-Máijá Tailfeathers, Forrest Goodluck. En 1981, les résidents d'une réserve Mi'gMaq du Québec tentent de se protéger contre la peste zombie qui a infesté tout le territoire des Blancs. Relecture prometteuse mais peu convaincante du film de zombie. Récit manquant de rythme. Compositions visuelles efficaces. Effets spéciaux réussis. Interprètes convaincants.

En attente de classement
5

Rouge Quantum (Blood Quantum)

En attente de classement En attente de classement

Can. 2019. Drame d'horreur de Jeff Barnaby avec Michael Greyeyes, Elle-Máijá Tailfeathers, Forrest Goodluck.

En 1981, les résidents d'une réserve Mi'gMaq du Québec tentent de se protéger contre la peste zombie qui a infesté tout le territoire des Blancs. Relecture prometteuse mais peu convaincante du film de zombie. Récit manquant de rythme. Compositions visuelles efficaces. Effets spéciaux réussis. Interprètes convaincants.

En 1981, des manifestations surnaturelles surviennent aux abords de la réserve Mi'gmaq de Red Crow. Les poissons éviscérés reviennent à la vie, les cadavres de chiens se transforment en furieuses bêtes sauvages, et les Blancs se mutent en morts-vivants assoiffés de sang. Miraculeusement épargnés par le fléau, les habitants de la petite communauté amérindienne se barricadent et n'hésitent pas à recourir à la force pour se protéger de l'afflux de réfugiés réclamant l'asile. Traylor, le valeureux shérif local, organise la sécurité du campement avec l'aide de Joss, son ex-épouse. Le couple surveille plus particulièrement la santé de Charlie, une jeune blanche enceinte de Joseph, leur fils.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Six ans après RHYMES FOR YOUNG GHOULS, le cinéaste autochtone Jeff Barnaby dresse un second portrait austère et brutal de la vie dans les réserves, sous l'angle du film de zombie. Malgré sa prémisse prometteuse - résonnant involontairement avec l'actualité reliée à la pandémie de COVID-19 -, le résultat ne convainc qu'à moitié. En cause, un scénario hybride, dont on peine à saisir le sens, et qui ne développe jamais vraiment les raisons de l'immunité de la réserve alors que les Blancs tombent comme des mouches. En outre, l'intrigue perd force et rythme dans des passages psychologiques bavards et redondants, tandis que le dénouement s'avère des plus prévisibles. En revanche, le climat postapocalyptique, forgé par des spécialistes du genre, s'avère très réussi. Les passages animés de belle facture et les effets spéciaux efficaces rehaussent aussi le niveau. Bien qu'interprétés avec conviction, les personnages sont assez stéréotypés.

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Arg. 2018. Drame de Benjamin Naishtat avec Dario Grandinetti, Andrea Frigerio, Alfredo Castro. Classement: En attente de classement.

Dans une Argentine politiquement instable, la vie quotidienne sans histoire d'un avocat, père de famille bourgeois, se met à vaciller après une altercation remarquée avec un client agressif dans un restaurant.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3