Goto main content
4

Alice et le maire

Fr. 2019. Comédie dramatique de Nicolas Pariser avec Anaïs Demoustier, Fabrice Luchini, Nora Hamzawi. À Lyon, une jeune diplômée en lettres et philosophie est chargée d'insuffler des idées au maire, en panne d'inspiration. Sobre illustration des coulisses d'un cabinet municipal. Scénario misant sur des échanges savoureux, au détriment de la force dramatique. Réalisation classique, manquant d'éclat. Belle alchimie entre F. Luchini et A. Demoustier. (sortie en salle: 22 novembre 2019)

Général
4

Alice et le maire (Alice et le maire)

Général Général

Fr. 2019. Comédie dramatique de Nicolas Pariser avec Anaïs Demoustier, Fabrice Luchini, Nora Hamzawi.

À Lyon, une jeune diplômée en lettres et philosophie est chargée d'insuffler des idées au maire, en panne d'inspiration. Sobre illustration des coulisses d'un cabinet municipal. Scénario misant sur des échanges savoureux, au détriment de la force dramatique. Réalisation classique, manquant d'éclat. Belle alchimie entre F. Luchini et A. Demoustier. (sortie en salle: 22 novembre 2019)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Alice, diplômée en lettres et philosophie, débarque à Lyon pour occuper un nouvel emploi à la mairie. Mais à son premier jour de travail, on lui annonce que son poste a été aboli. Bien que dénuée d'expérience politique, elle se voit confier une nouvelle tâche: insuffler des idées au maire socialiste, Paul Théraneau, en panne sèche d'inspiration et de motivation. De conseils municipaux en discours, de débats enflammés en confrontations d'idées, leur relation évolue et se mue en une belle amitié, qui va changer leur façon d'envisager la vie, la politique et leur avenir professionnel.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après LE GRAND JEU en 2015 (inédit au Québec), Nicolas Pariser signe un deuxième film "politique", remarqué à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2019. D'emblée, le réalisateur-scénariste mise sur la force de la parole. Parsemé de dialogues savoureux, déclamés comme seul l'excellent Fabrice Luchini sait le faire, son récit se débarrasse de tout acmé dramatique pour mettre en scène les échanges politico-existentiels entre l'apprentie philosophe un peu perdue et l'homme politique désabusé et à bout de souffle. Le dénouement dynamique, filmé en plan-séquence, rompt avec le régime du champ-contrechamps observé jusqu'alors. Au bilan, cette sobre illustration des coulisses d'un cabinet municipal s'envole parfois, grâce à l'alchimie évidente entre Luchini et Anaïs Demoustier. Mais sa proposition formelle manque d'éclat.

Texte : Céline Gobert

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Drame de Edouard Bergeon avec Guillaume Canet, Veerle Baetens, Anthony Bajon. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

1979. Pierre reprend en main la ferme de son père. Dix-sept ans plus tard, marié et père à son tour, il lutte pour maintenir l'entreprise familiale à flot, dans un contexte socio-économique de plus en plus difficile.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3