Goto main content
5

Aladdin

É.-U. 2019. Comédie fantaisiste de Guy Ritchie avec Mena Massoud, Naomi Scott, Will Smith. Un petit voleur de rues, qui cherche à gagner le coeur d'une belle princesse, fait appel à un puissant génie afin qu'il le transforme en un prince irrésistible. Calque sans magie mais parfois efficace. Scénario photocopié. Réalisation peu inspirée mais énergique, à mi-chemin entre Bollywood et les Looney Tunes. W. Smith en grande forme. (sortie en salle: 24 mai 2019)

Général
5

Aladdin (Aladdin)

Général Général

É.-U. 2019. Comédie fantaisiste de Guy Ritchie avec Mena Massoud, Naomi Scott, Will Smith.

Un petit voleur de rues, qui cherche à gagner le coeur d'une belle princesse, fait appel à un puissant génie afin qu'il le transforme en un prince irrésistible. Calque sans magie mais parfois efficace. Scénario photocopié. Réalisation peu inspirée mais énergique, à mi-chemin entre Bollywood et les Looney Tunes. W. Smith en grande forme. (sortie en salle: 24 mai 2019)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Aladdin est un petit voleur de rue à Agrabah, capitale d'un royaume dont le Sultan cherche un mari pour sa fille, la Princesse Jasmine. Comme cette dernière étouffe au palais, il lui arrive souvent de s'aventurer déguisée en quidam dans les rues de la ville. Lors d'une de ces excursions, la jeune femme croise Aladdin et son charmant complice, le singe Abu. En raccompagnant Jasmine au palais, Aladdin croise Jafar, le sinistre bras droit du Sultan. Complotant pour s'emparer du royaume, le vil fonctionnaire oblige Aladdin à s'introduire dans une grotte et de lui rapporter la lampe magique qu'elle abrite. Dans cette lampe réside un génie, capable d'exaucer trois souhaits.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Ce remake en prises de vues réelles d'un classique animé de Disney photocopie fidèlement l'original, sans magie ni inspiration additionnelles. De fait, le film de Guy Ritchie (SNATCH, SHERLOCK HOLMES) reprend par le menu presque tous les ingrédients qui ont fait le succès du film d'animation de 1993, depuis les chansons d'Alan Menken jusqu'aux meilleurs gags du facétieux génie. Au nombre des rares libertés, signalons une chanson originale mettant de l'avant le caractère féministe de Jasmine, quelques répliques et paroles plus en phase avec la sensibilité socio-politique de notre époque, une esthétique archi-kistch (parfois franchement hideuse), d'influence indienne bien plus qu'arabe. À défaut d'originalité, la mise en scène vive et énergique s'inspire avec une certaine efficacité des "musicals" de Bollywood et de l'esthétique des Looney Tunes. Dans le rôle du génie, Will Smith a quelques moments de délire qui, sans éclipser le souvenir de Robin Williams, lui permettent de briller.

Texte : Georges Privet

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

G.-B. 2018. Documentaire de Victor Kossakovsky. Classement: Général.

Du Groenland à la Floride, en passant par la Russie et la Californie, la force brute de l'eau déchaîne une puissance dévastatrice hors du commun. Désarmé, l'humain doit se contenter de la contempler ou de la subir.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3