Goto main content
4

L'Été de 84 (Summer Of 84)

Samedi 25 Juillet à 10:13 | Super Écran 1

Can. 2018. Drame d'horreur de François Simard, Anouk Whissell, Yoann-Karl Whissell avec Graham Verchere, Judah Lewis, Caleb Emery. Durant l'été de 1984 en Oregon, quatre adolescents enquêtent sur leur voisin, qu'ils soupçonnent d'être un tueur en série. Pastiche fignolé et jouissif des films d'horreur des années 1980. Scénario convenu. Musique fort efficace. Interprétation convaincante. (sortie en salle: 3 août 2018)

13 ans +
4

L'Été de 84 (Summer Of 84)

13 ans + 13 ans +

Can. 2018. Drame d'horreur de François Simard, Anouk Whissell, Yoann-Karl Whissell avec Graham Verchere, Judah Lewis, Caleb Emery.

Durant l'été de 1984 en Oregon, quatre adolescents enquêtent sur leur voisin, qu'ils soupçonnent d'être un tueur en série. Pastiche fignolé et jouissif des films d'horreur des années 1980. Scénario convenu. Musique fort efficace. Interprétation convaincante. (sortie en salle: 3 août 2018)

À l'été 1984, dans une banlieue tranquille de l'Oregon, un treizième jeune garçon est porté disparu. Adolescent adepte des théories du complot, Davey Armstrong soupçonne son voisin Wayne Mackey, policier célibataire, d'être un tueur en série. Afin de convaincre ses trois meilleurs amis, Eats, Woody et Curtis, de mener l'enquête avec lui, Davey leur raconte avoir remarqué une porte cadenassée dans le sous-sol du flic, un jour qu'il l'a aidé à y transporter un coffre lourd. Armés de talkies-walkies, les quatre gamins se mettent aussitôt à espionner le mystérieux voisin. Alors que la situation devient périlleuse, Nikki, l'ancienne gardienne de Davey pour qui ils ont tous le béguin, se joint à eux.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après TURBO KID, leur tonique pastiche des films post-apocalyptiques des années 1980, le talentueux trio RKSS revisite avec un égal souci de fidélité les films d'horreur de cette même époque. Dans la lignée de la populaire série Netflix "Stranger Things", les éléments fantastiques en moins, SUMMER OF 84 évoque avec bonheur THE GOONIES, THE LOST BOYS et STAND BY ME. En plus d'une reconstitution d'époque crédible, l'ensemble bénéficie de la très efficace bande originale signée Le Matos, dont les synthétiseurs évoquent ceux du grand John Carpenter. Respectant en tout point l'esthétique, l'atmosphère et le rythme de ses modèles, les auteurs tirent aussi profit du jeu convaincant d'une jeune distribution hétéroclite. On regrette toutefois que le scénario convenu et dénué de second degré, signé par deux nouveaux venus, réduise le tout à un gentil hommage au genre. (Texte rédigé en juillet 2018, dans le cadre du Festival Fantasia de Montréal)

Texte : Manon Dumais

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame de Daniel Roby avec Antoine Olivier Pilon, Josh Hartnett, Stephen McHattie. Classement: 13 ans +.

En 1989, un journaliste d'enquête du Globe and Mail s'efforce de prouver qu'un jeune toxicomane québécois, détenu en Thaïlande pour trafic de drogue, a été piégé par des agents de la GRC, qui l'avaient pris à tort pour un joueur majeur dans la filière asiatique.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3