Go to main content
4

Sicario - Le jour du soldat (Sicario - Day of the Soldado)

É.-U. 2018. Drame policier de Stefano Sollima avec Benicio Del Toro, Josh Brolin, Jeffrey Donovan. Un agent de la CIA et un tueur à gages colombien provoquent une guerre intestine au sein d'un cartel soupçonné de commanditer des attentats terroristes. Suite nihiliste d'un film de 2015. Climat de violence permanente. Départ canon, suivi de longueurs et invraisemblances. Réalisation efficace et très soignée. G. Del Toro hanté et intense. (sortie en salle: 29 juin 2018)

13 ans + (violence)
4

Sicario - Le jour du soldat (Sicario - Day of the Soldado)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

É.-U. 2018. Drame policier de Stefano Sollima avec Benicio Del Toro, Josh Brolin, Jeffrey Donovan.

Un agent de la CIA et un tueur à gages colombien provoquent une guerre intestine au sein d'un cartel soupçonné de commanditer des attentats terroristes. Suite nihiliste d'un film de 2015. Climat de violence permanente. Départ canon, suivi de longueurs et invraisemblances. Réalisation efficace et très soignée. G. Del Toro hanté et intense. (sortie en salle: 29 juin 2018)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Quelques années après avoir affronté ensemble le cartel de Juárez, l'agent de la CIA Matt Graver et le tueur à gages colombien Alejandro Gillick refont équipe. Leur nouvelle mission: mettre fin à une série d'attentats terroristes ciblant les États-Unis, qui semblent commandités par le cartel de Matamoros. Leur plan consiste à kidnapper la fille d'un des dirigeants de la puissante organisation criminelle, dans l'espoir que sa disparition déclenche une guerre fratricide entre les différents clans. Mais quand la situation s'envenime, et qu'on demande à Alejandro d'éliminer la captive, ce dernier refuse et en vient à remettre en question son allégeance au système qu'il a servi jusqu'ici.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Malgré l'absence de Denis Villeneuve à la réalisation, d'Emily Blunt à l'interprétation et du regretté compositeur Johann Johannsson, cette première suite de SICARIO (au moins une autre est déjà prévue) s'inscrit parfaitement dans la lignée de l'original. Si la mise en scène de Stefano Sollima (fils de Sergio) est un peu moins esthétisante que celle du réalisateur québécois, elle reste remarquablement soignée et efficace. Cela dit, après un départ canon, le scénario de Taylor Sheridan multiplie les longueurs et invraisemblances, jusqu'à une conclusion nihiliste, frôlant l'absurde. Baignant dans un climat de violence permanente, et moralement discutable, ce deuxième volet offre un reflet particulièrement troublant des politiques de l'ère Trump: crise des migrants, menace terroriste, tensions à la frontière américano-mexicaine, etc. Hanté et intense, Benicio Del Toro est plus mystérieusement reptilien que jamais.

Texte : Georges Privet

COMMENTAIRES

26 décembre 2018, 19:02:32

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

Le premier est mieux grâce à Villeneuve et Deakins mais celui-ci reste un triomphe à mes yeux, un film intense qui nous laisse sur une fin dure mais parfaite avec la même musique du premier film de Sicario, The Beast qui nous laisse bouche bée. Un des films qui m'a le plus surpris de l'année

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2022. Drame de Frédéric Tellier avec Gilles Lellouche, Pierre Niney, Emmanuelle Bercot. Classement: .

En France, un avocat spécialisé en droit environnemental et une militante écologiste se battent chacun de leur côté pour faire interdire un pesticide mortel, dont les avantages économiques sont âprement défendues par un lobbyiste influent.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3