Goto main content
4

Red Joan

G.-B. 2018. Drame biographique de Trevor Nunn avec Judi Dench, Sophie Cookson, Stephen Campbell Moore. À Londres en 2000, une veuve octogénaire est accusée d'avoir livré des secrets d'État aux Soviétiques durant la Deuxième Guerre mondiale. Production historique de qualité. Ensemble compétent mais sans éclat. Reconstitution d'époque minutieuse. Bonne composition de J. Dench. (sortie en salle: 10 mai 2019)

Général
4

Red Joan (Red Joan)

Général Général

G.-B. 2018. Drame biographique de Trevor Nunn avec Judi Dench, Sophie Cookson, Stephen Campbell Moore.

À Londres en 2000, une veuve octogénaire est accusée d'avoir livré des secrets d'État aux Soviétiques durant la Deuxième Guerre mondiale. Production historique de qualité. Ensemble compétent mais sans éclat. Reconstitution d'époque minutieuse. Bonne composition de J. Dench. (sortie en salle: 10 mai 2019)

Londres, 2000. Veuve octogénaire, Joan Smith est arrêtée à son domicile, sous l'accusation d'avoir livré des secrets d'État aux Soviétiques durant la Deuxième Guerre mondiale. À cette époque Joan, physicienne diplômée de Cambridge, travaillait pour le département des services secrets à la mise au point de l'arme nucléaire. La scientifique était alors amoureuse de Leo, un juif idéaliste qu'elle avait connu à l'université et qui, avec l'aide de sa soeur Sonya, l'avait embrigadée dans les jeunesses communistes. Tandis que la vieille dame, soutenue par son fils avocat, répond aux questions des autorités, son passé ressurgit, et avec lui les circonstances qui l'ont conduite à protéger Leo et Sonya, puis à trahir celui qui allait plus tard devenir son mari.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Cette production mise en scène avec compétence mais sans éclat transpire la qualité britannique par tous ses pores: estampille "histoire vraie", reconstitution d'époque minutieuse, intrigue emmaillant l'intime et la grande Histoire, allers-retours dans le temps épousant les flux et reflux de la mémoire de la narratrice, etc. Judy Dench est convaincante dans une composition sobre, riche en ambiguïté mais plutôt discrète, eu égard au temps qu'elle passe à l'écran. Un temps suffisant toutefois pour lui permettre d'imprimer de son aura ce film autrement amidonné et chiche en moments forts. Cela dit, Trevor Nunn (LADY JANE, TWELFTH NIGHT) parvient à communiquer au spectateur toute la complexité de l'action et de la pensée de la protagoniste. Et surtout, à illustrer à travers elle une idée très utile par les temps qui courent, à savoir que les gestes du passé deviennent trop difficiles à expliquer dès qu'on les sort de leur contexte. (Texte rédigé en septembre 2018, dans le cadre du Festival international du film de Toronto)

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Chin. 2018. Drame historique de Zhang Yimou avec Deng Chao, Sun Li, Zheng Kai. Classement: 13 ans + (violence).

En Chine, au IIIe siècle, un chef de guerre gravement blessé se sert d'une "ombre" - un sosie capable de berner ses ennemis - pour mettre en oeuvre un plan destiné à assurer la victoire de son royaume.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3