Goto main content
3

Private Life

É.-U. 2018. Drame de Tamara Jenkins avec Kathryn Hahn, Paul Giamatti, Kayli Carter. Ne pouvant avoir d'enfant, un couple d'intellectuels new-yorkais dans la quarantaine se tourne en désespoir de cause vers le don d'ovule, en impliquant une étudiante désargentée. Récit enjoué et intelligent, abordant avec empathie des sujets graves. Quelques longueurs. Traitement verbomoteur à la Woody Allen. Réalisation délicate. P. Giamatti et K. Hahn très justes.

En attente de classement
3

Private Life (Private Life)

En attente de classement En attente de classement

É.-U. 2018. Drame de Tamara Jenkins avec Kathryn Hahn, Paul Giamatti, Kayli Carter.

Ne pouvant avoir d'enfant, un couple d'intellectuels new-yorkais dans la quarantaine se tourne en désespoir de cause vers le don d'ovule, en impliquant une étudiante désargentée. Récit enjoué et intelligent, abordant avec empathie des sujets graves. Quelques longueurs. Traitement verbomoteur à la Woody Allen. Réalisation délicate. P. Giamatti et K. Hahn très justes.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Intellectuels new-yorkais dans la quarantaine, Rachel et Richard ont une carrière bien occupée, une vie socialement épanouie, mais sont toujours sans enfant, en dépit de multiples tentatives et de milliers de dollars dépensés. Après avoir essayé sans succès une procédure d'insémination artificielle et s'être lancé dans une démarche d'adoption, le couple envisage le don d'ovules. Mais la sélection de la candidate idéale les conduit dans un autre cul-de-sac. Les futurs parents se tournent alors vers Sadie, la nièce par alliance de Richard, qui squatte leur appartement. À leur grande surprise, l'étudiante accepte, trop contente de mettre la main sur la forte somme promise et de participer ainsi au bonheur de ses oncle et tante. Ce choix ne sera pas sans conséquences.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Dix ans après THE SAVAGES, Tamara Jenkins revient avec une chronique enjouée et intelligente, abordant avec empathie des sujets graves. À la manière des meilleures dramédies de Woody Allen, le scénario verbomoteur, truffé de jeux de mots fins et de références culturelles, avance par petits moments intimes faits de peine et de bonheur, de frustrations refoulées et de remises en question douloureuses. Les quelques longueurs et éléments répétitifs du récit sont largement rachetés par une mise en scène délicate et par les compositions justes et attachantes de Paul Giamatti (SIDEWAYS) et Kathryn Hahn (TOMORROWLAND).

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Drame de Edouard Bergeon avec Guillaume Canet, Veerle Baetens, Anthony Bajon. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

1979. Pierre reprend en main la ferme de son père. Dix-sept ans plus tard, marié et père à son tour, il lutte pour maintenir l'entreprise familiale à flot, dans un contexte socio-économique de plus en plus difficile.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3