Goto main content
3

Nos batailles

Bel. 2018. Drame de Guillaume Senez avec Romain Duris, Basile Grunberger, Lena Girard Voss. Son épouse ayant déserté le domicile familial sans explication, un ouvrier, père de deux jeunes enfants, obtient l'aide de sa mère et de sa soeur. Prenant drame psychologique et social. Réalisation attentive, aux forts accents de vérité. Excellents interprètes, dans des partitions largement improvisées. (sortie en salle: 9 novembre 2018)

Général
3

Nos batailles (Nos batailles)

Général Général

Bel. 2018. Drame de Guillaume Senez avec Romain Duris, Basile Grunberger, Lena Girard Voss.

Son épouse ayant déserté le domicile familial sans explication, un ouvrier, père de deux jeunes enfants, obtient l'aide de sa mère et de sa soeur. Prenant drame psychologique et social. Réalisation attentive, aux forts accents de vérité. Excellents interprètes, dans des partitions largement improvisées. (sortie en salle: 9 novembre 2018)

Chef d'équipe dans un entrepôt de commerce en ligne, Olivier apprend qu'un de ses hommes, qui venait d'être congédié, s'est ouvert les veines. Dans la foulée, Laura, l'épouse déprimée d'Olivier, quitte sans explication le domicile conjugal, lui laissant pour la première fois le soin de s'occuper de leurs deux jeunes enfants. Pour le seconder dans ses multiples tâches, l'ouvrier obtient l'aide de sa mère veuve et de sa soeur cadette, comédienne venue passer quelques jours dans la région à l'occasion de l'anniversaire de son neveu.

L’AVIS DE MEDIAFILM

À la manière vériste des frères Dardenne (DEUX JOURS, UNE NUIT) et de Stéphane Brizé (LA LOI DU MARCHÉ), le Belge Guillaume Senez (l'inédit KEEPER) signe un drame social et psychologique prenant. Il plane également sur sa tendre chronique familiale l'ombre diffus de KRAMER VS. KRAMER et L'AVVENTURA. Victimes collatérales du combat entre l'utopie syndicale et la réalité implacable d'un monde du travail de plus en plus déshumanisé, les deux enfants nous broient le coeur. Pour les incarner, Senez a trouvé une craquante petite rouquine et un attendrissant gamin, qui semble doté d'une vieille âme. Chaque rôle est pétri d'humanité, tant l'épouse et mère démissionnaire (déchirante Lucy Debay) que la compréhensive collègue (touchante Laure Calamy). Du reste, au jeu de l'improvisation - le réalisateur tourne sans dialogue -, tout le monde excelle. En particulier Laetitia Dosch (JEUNE FEMME), bluffante de naturel et de fantaisie insolite dans ses échanges avec Romain Duris (LA CONFESSION, DANS LA BRUME). Ce dernier est plus attachant que jamais en père prolétaire maladroit mais profondément dévoué. (Texte rédigé en novembre 2018, dans le cadre du festival Cinémania)

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Ind. 2018. Drame sentimental de Rohena Gera avec Tillotama Shome, Vivek Gomber, Ahmareen Anjum. Classement: Général.

À Bombay, une jeune servante venue de la campagne entreprend des études en design de mode, dans l'espoir de s'émanciper. Elle obtient l'aval de son patron, un fils de bonne famille mal dans sa peau, qui n'est pas insensible à ses charmes.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3