Goto main content
3

Impetus

Can. 2018. Film d'essai de Jennifer Alleyn avec Pascale Bussières, Emmanuel Schwartz, Jennifer Alleyn. Ayant entrepris la production d'un film relatant son chagrin d'amour, une cinéaste est amenée à changer ses plans en cours de tournage. Récit sur l'absence et la douleur, au carrefour du documentaire et de la fiction. Ingénieuses mises en abyme. Esthétique léchée. Jeu sensible et nuancé. (sortie en salle: 18 janvier 2019)

Général
3

Impetus (Impetus)

Général Général

Can. 2018. Film d'essai de Jennifer Alleyn avec Pascale Bussières, Emmanuel Schwartz, Jennifer Alleyn.

Ayant entrepris la production d'un film relatant son chagrin d'amour, une cinéaste est amenée à changer ses plans en cours de tournage. Récit sur l'absence et la douleur, au carrefour du documentaire et de la fiction. Ingénieuses mises en abyme. Esthétique léchée. Jeu sensible et nuancé. (sortie en salle: 18 janvier 2019)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Musique :
Montage :
Une cinéaste en peine d'amour décide de mettre en images la sensation de vide causée par ce drame personnel. Rassemblant ses économies, elle se lance dans la production d'un film de fiction, auquel participeront certaines de ses connaissances. Ce sera l'histoire de Rodolphe Garibaldi, un jeune Québécois sans attaches, qui accepte d'aller s'installer temporairement dans un grand loft à New York, pour s'occuper d'un lézard laissé seul par son maître parti en voyage. Cependant, le tournage chaotique accumule les retards, obligeant la réalisatrice à faire de douloureux compromis. Et quand son comédien abandonne la partie au profit d'un contrat plus lucratif, elle réécrit son scénario et demande à une amie actrice de reprendre le rôle.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Il aura fallu plusieurs années de travail à Jennifer Alleyn (L'ATELIER DE MON PÈRE) pour venir à bout de ce projet audacieux, sur les thèmes de l'absence, la douleur et la reconstruction personnelle. Un processus de production long et semé d'embuches, que la cinéaste met ingénieusement en abyme, par de subtils jeux de miroirs, au carrefour du documentaire et de la fiction. Ainsi, des entrevues d'hommes et de femmes ayant tous connu des expériences de vie complexes s'entremêlent avec une histoire inventée, relatant les parcours parallèles d'êtres cherchant à se ressourcer dans l'immensité new-yorkaise. Résultat: un objet filmique intime, délicat, esthétiquement léché, qui ne cède jamais à la facilité. Profitant en outre du jeu sensible et nuancé de Pascale Bussières et Emmanuel Schwartz, Alleyn livre sans doute le film le plus abouti et le plus fascinant de sa carrière. (Texte rédigé en novembre 2018, dans le cadre des Rencontres internationales du documentaire de Montréal)

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

G.-B. 2018. Documentaire de Victor Kossakovsky. Classement: Général.

Du Groenland à la Floride, en passant par la Russie et la Californie, la force brute de l'eau déchaîne une puissance dévastatrice hors du commun. Désarmé, l'humain doit se contenter de la contempler ou de la subir.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3