Goto main content
6

Hellboy

É.-U. 2018. Drame fantastique de Neil Marshall avec David Harbour, Milla Jovovich, Ian McShane. Un investigateur du paranormal, né de l'union d'un démon et d'une humaine, amorce un combat acharné contre une déesse revenue des morts pour conquérir le monde. "Reboot" surchargé et incohérent. Réalisation imaginative mais bordélique. Orgie de créatures grotesques. Effets spéciaux inégaux. Interprétation solide de D. Harbour. (sortie en salle: 12 avril 2019)

13 ans + (violence, langage vulgaire)
6

Hellboy (Hellboy)

13 ans + (violence, langage vulgaire) 13 ans + (violence, langage vulgaire)

É.-U. 2018. Drame fantastique de Neil Marshall avec David Harbour, Milla Jovovich, Ian McShane.

Un investigateur du paranormal, né de l'union d'un démon et d'une humaine, amorce un combat acharné contre une déesse revenue des morts pour conquérir le monde. "Reboot" surchargé et incohérent. Réalisation imaginative mais bordélique. Orgie de créatures grotesques. Effets spéciaux inégaux. Interprétation solide de D. Harbour. (sortie en salle: 12 avril 2019)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Né de l'union d'un démon et d'une humaine, Hellboy n'est pas un superhéros comme les autres. Après avoir croisé Raspoutine et avoir été manipulé par les nazis, il a été recruté par un bureau de l'armée américaine voué à l'investigation des phénomènes paranormaux. Hellboy trouve enfin un cas à la mesure de ses talents quand il croise Nimue, légendaire Reine de Sang et ex-épouse de l'enchanteur Merlin, revenue des morts pour conquérir le monde.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Ce "reboot" de la franchise HELLBOY, inspirée des BD de Dark Horse Comics, croule sous le poids d'un scénario surchargé, incohérent, et d'une réalisation imaginative mais bordélique. Là où le héros de Guillermo Del Toro émerveillait, celui de Neil Marshall (THE DESCENT) abrutit. Improbable mélange de styles et d'inspirations, ce film de superhéros "trash" et "gore" combine horreur, surnaturel et enquête policière, en donnant l'impression d'un festival de séries B passé au malaxeur, puis projeté en mode accéléré. Truffé de créatures grostesques et d'effets spéciaux inégaux, ce patchwork survolté, essoufflant et cacophonique se distingue par une série de prestations grandguignolesques, caractéristiques du ton excessif de l'ensemble. Au coeur de ce tsunami de mauvais goût, David Harbour ("Stranger Things") s'acquitte généralement bien de sa tâche, sans toutefois parvenir à égaler l'interprétation de Ron Perlman, dont le Hellboy apparaît encore plus définitif aujourd'hui.

Texte : Georges Privet

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Ind. 2018. Drame sentimental de Rohena Gera avec Tillotama Shome, Vivek Gomber, Ahmareen Anjum. Classement: Général.

À Bombay, une jeune servante venue de la campagne entreprend des études en design de mode, dans l'espoir de s'émanciper. Elle obtient l'aval de son patron, un fils de bonne famille mal dans sa peau, qui n'est pas insensible à ses charmes.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3