Goto main content
4

Happy Face - La tyrannie de la beauté (Happy Face)

Can. 2018. Comédie dramatique de Alexandre Franchi avec Robin Lhoumeau, Debbie Lynch-White, Noémie Kocher. Afin de mieux comprendre sa mère atteinte d'une maladie dégénérative, un jeune homme impulsif se fait passer pour mutilé auprès d'un groupe de personnes défigurées. Récit dérangeant, déboulonnant quelques préjugés. Quelques maladresses narratives. Traitement respectueux. Photographie expressive. D. Lynch-White et R. L'Houmeau habités. (sortie en salle: 9 novembre 2018)

13 ans +
4

Happy Face - La tyrannie de la beauté (Happy Face)

13 ans + 13 ans +

Can. 2018. Comédie dramatique de Alexandre Franchi avec Robin Lhoumeau, Debbie Lynch-White, Noémie Kocher.

Afin de mieux comprendre sa mère atteinte d'une maladie dégénérative, un jeune homme impulsif se fait passer pour mutilé auprès d'un groupe de personnes défigurées. Récit dérangeant, déboulonnant quelques préjugés. Quelques maladresses narratives. Traitement respectueux. Photographie expressive. D. Lynch-White et R. L'Houmeau habités. (sortie en salle: 9 novembre 2018)

Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Pays :
Distributeur :
Récompenses
Montréal, début des années 1990. Stan, 19 ans, s'occupe seul de sa mère, atteinte d'un cancer qui l'a rendue totalement dépendante, en plus de lui mutiler gravement le haut du corps. Afin de mieux composer avec la situation, le jeune homme se masque le visage avec des bandelettes et s'inscrit à un programme de thérapie collective réservé aux personnes éprouvées par de lourdes déformations physiques. Encadrés par Vanessa, une travailleuse sociale complexée par son embonpoint, les participants admettent d'emblée le nouveau venu. Mais sa supercherie ne tarde pas à être découverte. Stan parvient néanmoins à rester dans le groupe, en échange de sa promesse d'apprendre à chacun à surmonter son complexe.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Coproduite et réalisée avec un budget modeste par Alexandre Franchi (THE WILD HUNT), cette comédie dynamique et subversive déboulonne quelques préjugés tenaces sur le culte des apparences et confronte le spectateur à sa propre conception de la "laideur". Intimiste et inventif, dérangeant mais toujours respectueux, HAPPY FACE n'est toutefois pas exempt de maladresses. La prémisse est à la limite du vraisemblable, la romance entre le protagoniste et la travailleuse sociale manque de surprise et les nombreux retours en arrière sèment parfois la confusion. Cela dit, la photographie expressive de Claudine Sauvé met en valeur les compositions habitées de Robin Lhoumeau et Debbie Lynch-White (LA BOLDUC). Ceux-ci sont parfaitement épaulés par de touchants non-professionnels atteints de handicaps physiques.

Texte : Charles-Henri Ramond

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame sportif de Pascal Plante avec Katerine Savard, Pierre-Yves Cardinal, Ariane Mainville. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

Une nageuse québécoise de 23 ans décide d'arrêter la compétition après les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo. La médaille de bronze qu'elle remporte au relais par équipe accentue le malaise qui s'est installé depuis l'annonce de sa décision, jugée irréfléchie par son entourage.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3