Goto main content
3

Burning

Cor.S. 2018. Thriller de Lee Chang-dong avec Yoo Ah-in, Steven Yeun, Jeon Jong-seo. Au retour d'Afrique de sa petite amie, un aspirant écrivain la voit au bras d'un homme riche et de dix ans son aîné, dont le passe-temps est de brûler des serres abandonnées. Adaptation puissante d'une nouvelle de Haruki Murakami. Un certain flottement au premier tiers. Réalisation anxiogène. Plans minutieusement composés. Excellents trio d'interprètes. (sortie en salle: 7 December 2018)

13 ans +
3

Burning (Burning)

13 ans + 13 ans +

Cor.S. 2018. Thriller de Lee Chang-dong avec Yoo Ah-in, Steven Yeun, Jeon Jong-seo.

Au retour d'Afrique de sa petite amie, un aspirant écrivain la voit au bras d'un homme riche et de dix ans son aîné, dont le passe-temps est de brûler des serres abandonnées. Adaptation puissante d'une nouvelle de Haruki Murakami. Un certain flottement au premier tiers. Réalisation anxiogène. Plans minutieusement composés. Excellents trio d'interprètes. (sortie en salle: 7 December 2018)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Le coursier et aspirant écrivain Jongsu fait la navette entre Séoul, où il habite, et Paju, ville à la frontière avec la Corée du Nord, où il s'occupe de la ferme familiale. Sur une rue commerçante de la capitale, il retrouve Haemi, une fille de son enfance. Une relation amoureuse se profile, vite interrompue par le départ de la jeune femme pour l'Afrique. Elle en revient quelques temps plus tard au bras de Ben, un homme riche, de dix ans son aîné, qui s'accommode de la présence de Jongsu dans la vie de sa maîtresse. Un soir à Paju, cet inconnu avoue à l'amoureux délaissé la nature de son passe-temps préféré: brûler des serres abandonnées en pleine campagne, à tous les deux mois. Et justement, l'heure est venue pour lui de s'y remettre. Mais le lendemain, rien ne se produit. Plus étrange encore: Haemi est introuvable.

L’AVIS DE MEDIAFILM

De la nouvelle "Les granges brûlées" du Japonais Haruki Murakami (LA BALLADE IMPOSSIBLE), Lee Chang-dong a tiré un thriller racé, qui brosse en filigrane un portrait lucide de la Corée contemporaine. On pense à l'univers de Patricia Highsmith devant ce récit tordu, fondé sur une révélation provocatrice qui devient obsédante pour le protagoniste manipulé. Naviguant imperceptiblement entre la fiction et la réalité, le film accuse toutefois un certain flottement au premier tiers. Mais dès la disparition de la fantasque Haemi, le rythme s'emballe et le traitement devient anxiogène. Absent des écrans depuis huit ans, le réalisateur de POETRY se montre toujours aussi talentueux dans la composition de ses plans et le maniement de la caméra. En apprenti écrivain dépassé par les événements, Yoo Ah-in fait montre d'une formidable intensité et Steven Yeun est suave à souhait dans le rôle de l'impénétrable séducteur. Au centre de ce triangle amoureux pervers, la sensuelle et exéburante Jeon Jong-seo est elle aussi excellente. (Texte rédigé en mai 2018, dans le cadre du Festival de Cannes - Compétition officielle)

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

G.-B. 2018. Documentaire de Victor Kossakovsky. Classement: Général.

Du Groenland à la Floride, en passant par la Russie et la Californie, la force brute de l'eau déchaîne une puissance dévastatrice hors du commun. Désarmé, l'humain doit se contenter de la contempler ou de la subir.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3