Goto main content
4

Ghost in the Shell - Le film (Ghost in the Shell)

É.-U. 2017. Science-fiction de Rupert Sanders avec Scarlett Johansson, Pilou Asbaek, Takeshi Kitano. Après avoir miraculeusement survécu à un terrible accident, une femme est transformée en cyborg et affectée à une section d'élite de la police. Adaptation efficace d'une célèbre série animée japonaise. Préoccupations philosophiques diluées. Facture visuelle forte, bien qu'un peu datée. S. Johansson parfaite pour le rôle. (sortie en salle: 31 mars 2017)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
4

Ghost in the Shell - Le film (Ghost in the Shell)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

É.-U. 2017. Science-fiction de Rupert Sanders avec Scarlett Johansson, Pilou Asbaek, Takeshi Kitano.

Après avoir miraculeusement survécu à un terrible accident, une femme est transformée en cyborg et affectée à une section d'élite de la police. Adaptation efficace d'une célèbre série animée japonaise. Préoccupations philosophiques diluées. Facture visuelle forte, bien qu'un peu datée. S. Johansson parfaite pour le rôle. (sortie en salle: 31 mars 2017)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Après avoir miraculeusement survécu à un terrible accident, une femme est transformée en cyborg et affectée à une section d'élite de la police. Sa mission: traquer un mystérieux pirate informatique dont les coups d'éclat menacent constamment la sécurité de l'État. Mais au fil de ses recherches, la superagente finit par découvrir que sa cible n'est pas vraiment le monstre qu'on lui a décrit, et que sa propre histoire n'est pas tout à fait celle qu'on lui a racontée. Pour trouver des réponses à ses questions, elle mène sa propre enquête, remontant ainsi aux plus hautes sphères du complexe militaro-industriel.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Cette adaptation américaine, en prises de vue réelles, d'une célèbre série animée japonaise tirée du manga de Shirow Masamune, transpose fidèlement l'univers et les thèmes qui ont inspiré d'innombrables films, à commencer par THE MATRIX. D'où une impression de déjà vu devant la facture visuelle très forte (superbes direction photo, décors, costumes et effets spéciaux), mais un peu datée, de cette réalisation par ailleurs efficace de Rupert Sanders (SNOW WHITE AND THE HUNTSMAN). Quant au scénario, il respecte globalement l'essence de la série et du manga, à la différence que les résonances existentielles et politiques apparaissent ici plutôt diluées. En "Terminatrix" aux allures de ROBOCOP, Scarlett Johansson, idéale dans le rôle, semble ici boucler - après HER et UNDER THE SKIN - une trilogie futuriste sur notre rapport au corps. Son excellente performance apporte un supplément d'âme à ce film étrangement glaçant, qui laisse toujours poindre sous sa coquille le fantôme d'un autre...

Texte : Georges Privet

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Drame de Alain Raoust avec Salomé Richard, Yoann Zimmer, Estelle Meyer. Classement: Général.

Une ébéniste décroche un emploi d'été à la déchetterie du village de province où elle avait séjourné dix ans plus tôt. Sous un soleil de plomb, sa quiétude est troublée par l'irruption d'une participante de téléréalité égarée et du frère de son ancien amoureux.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3