Goto main content
3

Ava

Mardi 24 Septembre à 12:50 | CRAVE

Iran. 2017. Drame de Sadaf Foroughi avec Mahour Jabbari, Bahar Noohian, Vahid Aghapoor. À Téhéran, une adolescente se rebelle contre sa mère, qui a intensifié sa surveillance après avoir découvert son amitié avec un camarade de classe. Récit poignant sur l'émancipation de la jeunesse. Dramaturgie sobre et retenue. Cadrages minutieux. Interprétation juste et pleine d'assurance de M. Jabbari. (sortie en salle: 4 mai 2018)

En attente de classement
3

Ava (Ava)

En attente de classement En attente de classement

Iran. 2017. Drame de Sadaf Foroughi avec Mahour Jabbari, Bahar Noohian, Vahid Aghapoor.

À Téhéran, une adolescente se rebelle contre sa mère, qui a intensifié sa surveillance après avoir découvert son amitié avec un camarade de classe. Récit poignant sur l'émancipation de la jeunesse. Dramaturgie sobre et retenue. Cadrages minutieux. Interprétation juste et pleine d'assurance de M. Jabbari. (sortie en salle: 4 mai 2018)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Montage :
Ava, 13 ans, sait qu'elle sera bientôt aveugle, une triste réalité que sa mère préfère ignorer. Cette dernière souhaite en effet la voir profiter pleinement de leurs vacances à la mer, qui sont du reste les premières de sa benjamine, encore aux couches. Mais Ava ne l'entend pas de cette oreille. Elle entreprend plutôt de s'entraîner à marcher les yeux bandés, avec l'aide du gros chien noir qu'elle vient de voler à Juan, un jeune homme en fuite qui ne la laisse pas indifférente. Un soir de promenade sur la plage en compagnie de l'animal, qu'elle a baptisé Loupo, l'adolescente décide de se baigner. Dans le blockhaus à proximité, Juan l'observe. Puis, profitant de son éloignement, sort de sa cachette et repart discrètement avec son chien. Quelques jours plus tard, Loupo revient auprès d'Ava, le poil couvert de sang...

L’AVIS DE MEDIAFILM

Sensitif, charnel, singulier, lumineux. Autant de qualificatifs pour décrire ce saisissant premier long métrage de la Française Léa Mysius, coscénariste des FANTÔMES D'ISMAËL d'Arnaud Desplechin. Oscillant entre récit initiatique et conte fantastique, innocence et cruauté, élans de liberté et prison de la cécité, le film maintient un équilibre captivant entre la sensualité des premiers émois amoureux, illustrée dans des images chaudes, texturées, et l'inquiétude devant un avenir incertain, traduite entre autres par une musique étrange et envoûtante. Plutôt maladroite dans les passages où la jeune héroïne lit son journal intime, la mise en scène organique se signale davantage dans les séquences, magnifiquement composées, où cette dernière fait montre d'une audace de plus en plus assumée dans ses comportements. Portant le film sur ses épaules, la charismatique Noée Abita, tour à tour frondeuse, boudeuse et téméraire, épate de bout en bout.

Texte : Helen Faradji

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2019. Drame de Louise Archambault avec Andrée Lachapelle, Gilbert Sicotte, Rémy Girard. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

Une octogénaire échappée de l'asile et une jeune photographe, à la recherche des survivants des grands feux qui ont autrefois embrasé la région, font irruption dans la vie de deux vieillards vivant en ermites sur les rives d'un lac sauvage.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3