Goto main content
2

La Tortue rouge

Bel. 2016. Film d'animation de Michael Dudok de Wit . Miraculé d'un navire qui a coulé en mer, un homme tente de rejoindre la civilisation à bord de radeaux de fortune systématiquement détruits par une tortue rouge. Oeuvre magistrale, libre et épurée. Récit sans paroles expressif, inspiré des grands mythes. Décors et animation simples, foudroyants de beauté. (sortie en salle: 27 janvier 2017)

Général
2

La Tortue rouge (La Tortue rouge)

Général Général

Bel. 2016. Film d'animation de Michael Dudok de Wit .

Miraculé d'un navire qui a coulé en mer, un homme tente de rejoindre la civilisation à bord de radeaux de fortune systématiquement détruits par une tortue rouge. Oeuvre magistrale, libre et épurée. Récit sans paroles expressif, inspiré des grands mythes. Décors et animation simples, foudroyants de beauté. (sortie en salle: 27 janvier 2017)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Montage :
Distributeur :
Après avoir miraculeusement survécu au naufrage de son navire, un homme échoue sur une île déserte, formée d'un immense rocher ceinturé d'une forêt de bambous. Une fois les lieux inspectés et sa survie garantie par la profusion de fruits et de poisson, le naufragé solitaire construit un radeau afin de rejoindre la civilisation. À quelques brassées de la rive, une force mystérieuse détruit l'embarcation de fortune et ramène l'homme à son point de départ. Peu après, celui-ci fait une deuxième tentative, à bord d'un radeau encore plus solide que le premier. En vain. À son troisième échec, le désespéré aperçoit l'immense tortue rouge qui provoque chacun de ses naufrages. En colère contre l'amphibien qui l'a suivi jusque sur la plage, l'homme le renverse sur le dos, le condamnant à une mort certaine. Quelques jours plus tard, criblé de remords, il tente sans succès de sauver la tortue rouge. Assis près de la carapace séchée au soleil, il voit émerger une femme nue, arborant une longue chevelure rousse.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Simplicité et pureté sont les maîtres mots de cette magistrale production franco-belge, réalisée sous le haut patronage des studios d'animation japonais Ghibli (LE VOYAGE DE CHIHIRO, LE VENT SE LÈVE). Le récit sans paroles coule comme une source claire, entraînant dans son sillage des références, ici à Adam et Ève, là à Ulysse et Calypso, sans jamais renoncer à son absolue liberté narrative et stylistique. Le film sans temps mort déroule une méditation patiente sur la modestie des besoins humains et la richesse intérieure des individus, dont les paysages simples et grandioses sont le miroir. Dessinés à la ligne claire, les personnages expressifs sont partie intégrante de ce décor naturel invariable (mer, plage, forêt), constamment transformé par les ombres, les reflets, le soleil et la lune. Avec pour résultat une oeuvre extrêmement originale et très exigeante, qui berce l'âme de quiconque répond à son appel. (Texte rédigé en octobre 2016, dans le cadre du Festival du nouveau cinéma de Montréal)

Texte : Martin Bilodeau

COMMENTAIRES

26 décembre 2018, 20:27:58

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

Comme l'équipe de Mediafilm l'a dit c'est une oeuvre magistrale et avec des images foudroyants de beauté malgré que c'est pas très facile à faire. Quand le générique est arrivée, j'ai été frappé, ce film mérite tout à fait un (2) même si ce n'est même pas dans mon top 5 de 2016.

J'attribue à ce film la Cote 3


29 janvier 2017, 01:13:05

Par : Mathieu Desharnais, Trois-Rivières

Le cycle de la vie version Robinson Crusoé avec une Tortue...C'est un beau film, poétique, avec une belle musique. LA TORTUE ROUGE aurait peut-être mieux convenue à un court-métrage, mais on salue la liberté artistique du cinéaste.

J'attribue à ce film la Cote 3


03 février 2017, 12:38:18

Par : Hugo Barry, Sherbrooke

Allégorie saisissante, pour ma part bouleversante. Le dépouillement du récit m'a fait le miroir des grands morceaux de ma vie. Et j'en suis ressorti plein d'humilité, dépouillé moi-même de quelques protections illusoires qui ne tiennent plus devant le reflet essentiel que j'y ai trouvé.

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame de Chloé Zhao avec Frances McDormand, David Strathairn, Linda May. Classement: En attente de classement.

Au chômage depuis la fermeture de sa ville minière du Nevada, une veuve sexagénaire adopte un mode de vie nomade, en parcourant le pays à bord de sa camionnette et en trouvant de petits boulots temporaires à chacune de ses haltes.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3