Goto main content
4

Christine

É.-U. 2016. Drame de Antonio Campos avec Rebecca Hall, Tracy Letts, J. Smith-Cameron. En 1974 en Floride, une journaliste d'une télévision locale vit diverses désillusions qui l'amènent à poser un geste aussi spectaculaire que radical. Récit prenant, inspiré d'un fait divers. Scénario bien construit mais plutôt bavard. Réalisation tendue, aux mouvements de caméra expressifs. R. Hall bouleversante. (sortie en salle: 25 novembre 2016)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
4

Christine (Christine)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

É.-U. 2016. Drame de Antonio Campos avec Rebecca Hall, Tracy Letts, J. Smith-Cameron.

En 1974 en Floride, une journaliste d'une télévision locale vit diverses désillusions qui l'amènent à poser un geste aussi spectaculaire que radical. Récit prenant, inspiré d'un fait divers. Scénario bien construit mais plutôt bavard. Réalisation tendue, aux mouvements de caméra expressifs. R. Hall bouleversante. (sortie en salle: 25 novembre 2016)

Floride, 1974. Christine Chubbuck crée pour une station de télévision locale des reportages appréciés par le public. Mais son patron, obsédé par les cotes d'écoute, exige d'elle et de ses confrères des topos plus juteux. Rien pour apaiser le stress de la perfectionniste et ambitieuse Christine, qui apprend qu'elle est atteinte d'une tumeur à un ovaire. Une opération la guérirait, mais elle ne pourrait plus avoir d'enfants. Cette éventualité ne sourit guère à cette célibataire qui n'a jamais connu l'amour, et qui vit encore avec sa mère. Sa chance pourrait cependant tourner quand un influent directeur de programmes se présente à la station, avec l'intention d'engager des journalistes pour le réseau national à Baltimore. Or, tout en cherchant à impressionner ce dernier, Christine multiplie les impairs. Trahie par sa réalisatrice, déçue par une sortie longtemps espérée avec le séduisant lecteur de nouvelles, la trentenaire en vient à poser un geste aussi spectaculaire que radical.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Ce récit prenant, sur l'ambition et les dérives de l'information-spectacle, est adapté d'un triste fait divers, qui avait inspiré à Paddy Chayefsky le scénario du NETWORK de Sidney Lumet. Avec en toile de fond les débats sur la destitution de Richard Nixon, le film joue d'emblée la carte de la désillusion, tout au long du calvaire annoncé d'une jeune idéaliste certes talentueuse, mais peu douée pour les relations humaines. En contrepoint, le scénario bien construit, quoique plutôt bavard, tire quelques flèches en direction des tenants de l'analyse transactionnelle, une approche psychologique très populaire au milieu des années 1970. Dans sa réalisation, Antonio Campos (l'inédit SIMON KILLER) forge un climat tendu, de quasi paranoïa, par des mouvements de caméra précis et expressifs. Modeste mais crédible, la reconstitution d'époque est rehaussée par de judicieux choix musicaux. Très investie, Rebecca Hall (VICKI CRISTINA BARCELONA, TRANSCENDENCE) est bouleversante dans le rôle-titre. (Texte rédigé en septembre 2016, dans le cadre du Festival international du film de Toronto)

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Drame de Edouard Bergeon avec Guillaume Canet, Veerle Baetens, Anthony Bajon. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

1979. Pierre reprend en main la ferme de son père. Dix-sept ans plus tard, marié et père à son tour, il lutte pour maintenir l'entreprise familiale à flot, dans un contexte socio-économique de plus en plus difficile.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3