Go to main content
3

Un Monstre dans le placard (Closet Monster)

Can. 2015. Drame psychologique de Stephen Dunn avec Connor Jessup, Aaron Abrams, Aliocha Schneider. Au contact d'un camarade au charme époustouflant, un adolescent à l'imagination pétulante libère ses pulsions homosexuelles à travers une violente révolte. Récit initiatique classique fécondé par une bonne dose de fantaisie et d'audace. Symbolisme éloquent. Musique fantasmagorique. Montage nerveux. Jeu admirablement précis de C. Jessup. (sortie en salle: 29 juillet 2016)

13 ans +
3

Un Monstre dans le placard (Closet Monster)

13 ans + 13 ans +

Can. 2015. Drame psychologique de Stephen Dunn avec Connor Jessup, Aaron Abrams, Aliocha Schneider.

Au contact d'un camarade au charme époustouflant, un adolescent à l'imagination pétulante libère ses pulsions homosexuelles à travers une violente révolte. Récit initiatique classique fécondé par une bonne dose de fantaisie et d'audace. Symbolisme éloquent. Musique fantasmagorique. Montage nerveux. Jeu admirablement précis de C. Jessup. (sortie en salle: 29 juillet 2016)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Oscar, un garçon de huit ans marqué par la séparation récente de ses parents, assiste impuissant à l'agression violente d'un élève de son école. Rendu à l'orée de l'âge adulte, le jeune Terre-Neuvien qui rêve d'être admis dans une école d'art new-yorkaise trompe sa solitude avec sa seule amie, qu'il maquille ingénieusement pour la photographier. Mais sa rencontre avec un garçon de son âge au charme époustouflant déclenche en lui d'étranges symptômes. Refoulées pendant de longues années par la brutalité de son père, l'indifférence de sa mère et le traumatisme lié au drame dont il fut jadis témoin, ses pulsions homosexuelles entrent en ébullition, l'entraînant dans une violente révolte.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Insufflant sans complexe une bonne dose de fantaisie et d'audace dans un récit initiatique somme toute classique, Stephen Dunn signe un premier long métrage singulier, aux accents cronenbergiens. Porté par une bande sonore fantasmagorique, qui donne du volume et de la résonance à des scènes déjà percutantes en raison d'un montage nerveux, ce film au symbolisme éloquent excelle à faire ressentir cette angoisse informe qui tenaille les jeunes êtres sensibles et solitaires. On peut certes reprocher à Dunn d'exagérer la violence de certaines scènes, comme l'agression initiale et le coup de pied asséné au père, ou encore le développement rudimentaire du personnage de la mère; mais les petits défauts de ce drame sont transcendés par le jeu admirablement juste de Connor Jessup. Si la prémisse évoque ANIMALS de Marcal Fores (inédit au Québec), impossible de ne pas penser au cinéma du compatriote Xavier Dolan, en raison des motifs, du goût de l'outrance et du jeu d'Aliocha Schneider, qui fait écho à celui de son frère Niels dans LES AMOURS IMAGINAIRES.

Texte : Jonathan Guilbault

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2022. Drame de Frédéric Tellier avec Gilles Lellouche, Pierre Niney, Emmanuelle Bercot. Classement: .

En France, un avocat spécialisé en droit environnemental et une militante écologiste se battent chacun de leur côté pour faire interdire un pesticide mortel, dont les avantages économiques sont âprement défendues par un lobbyiste influent.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3