Go to main content
4

Marguerite

Samedi 11 Février à 22:36 | TFO

Fr. 2015. Comédie dramatique de Xavier Giannoli avec Catherine Frot, André Marcon, Denis Mpunga. Dans les années 1920 à Paris, une aristocrate fortunée, qui se prétend chanteuse lyrique mais fausse terriblement, décide de se produire à l'opéra. Scénario habile aux riches paradoxes, librement inspiré de l'histoire de Florence Foster Jenkins. Protagoniste bien définie. Mise en scène élégante. C. Frot juste et émouvante. (sortie en salle: 28 octobre 2016)

Général
4

Marguerite (Marguerite)

Général Général

Fr. 2015. Comédie dramatique de Xavier Giannoli avec Catherine Frot, André Marcon, Denis Mpunga.

Dans les années 1920 à Paris, une aristocrate fortunée, qui se prétend chanteuse lyrique mais fausse terriblement, décide de se produire à l'opéra. Scénario habile aux riches paradoxes, librement inspiré de l'histoire de Florence Foster Jenkins. Protagoniste bien définie. Mise en scène élégante. C. Frot juste et émouvante. (sortie en salle: 28 octobre 2016)

Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Les Films Séville
Paris, années 1920. Le critique de musique Lucien Beaumont infiltre une soirée mondaine donnée par Marguerite Dumont, épouse d'un baron complaisant qu'elle a sauvé de la ruine. Au programme de cette réception destinée à recueillir des fonds pour les orphelins de guerre: un récital lyrique, auquel participe Hazel, une soprano fraîchement émoulue du conservatoire. Et la pièce de résistance: l'hôtesse elle-même, qui ignore à quel point elle chante faux et combien l'entendre sans rire est une pénitence. Épatés par sa naïveté mêlée de culot, Lucien et son comparse Kyril invitent Marguerite à se produire dans une farce anarchiste et dadaïste dont elle sera, à son insu, le dindon. Sourde aux injures de l'assistance et enhardie par cette toute première expérience devant un vrai public, l'aristocrate riche à craquer se met en tête de monter un spectacle à l'opéra. Au grand désespoir de son mari infidèle, qui craint de la voir se couvrir de ridicule.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Catherine Frot est particulièrement juste et émouvante dans la peau de cette femme vraie... qui sonne faux. Tout le film de Xavier Giannoli (QUAND J'ÉTAIS CHANTEUR, À L'ORIGINE), inspiré de l'histoire de Florence Foster Jenkins (qui vient de faire l'objet d'un biopic avec Meryl Streep), repose d'ailleurs sur ce riche paradoxe. Ainsi, au destin comique de son héroïne, infléchi par un sentiment de grand vide et un profond manque d'amour, le cinéaste oppose la duplicité et l'hypocrisie de ceux et celles qui ont entretenu ses illusions. Lesté de quelques scènes inutiles, qui causent certaines longueurs, le film emmêle parfois les points de vue et les fils conducteurs. En revanche, il ne recule devant aucune difficulté, la première partie tissant avec beaucoup d'agilité diverses intrigues en plan serré convergeant dans un large ensemble. On note également l'élégance discrète avec laquelle Giannoli filme cette Norma Desmond de pacotille, sous l'oeil complice et fétichiste de son majordome (excellent Denis M'Punga), dont les photographies servent entre autres à diviser le film en cinq actes.

Texte : Martin Bilodeau

Revue de presse

Marguerite chante faux

(...) Giannoli filme (...) avec la cruauté de Billy Wilder la lente vampirisation des sincères (...) par ceux qui ne croient qu'à la vérité de l'apparence. Mais c'est à l'univers esthétique et moral d'un autre (...) cinéaste que renvoie le film: Max Ophüls, chez qui la somptuosité formelle épousait (...) la ri­gueur du propos.

Marguerite Xavier Giannoli

Une Brillante Plongée au coeur du mensonge

Inspiré d'une histoire vraie, (...) MARGUERITE est une plongée fascinante au coeur du mensonge et de la mascarade. Giannoli ne boude pas son plaisir, qui déroule certaines situations truculentes, mais il ne s'y complaît pas et revient vite à l'essence de son intrigue.

Marguerite Xavier Giannoli

Un Subtil Air de crécelle

Tandis que Stephen Frears livrera un biopic en 2016, (...) Xavier Giannoli a ourlé son propre récit dans le Paris des années 1920, avec Catherine Frot en tête d’affiche. Un choix qui, à défaut d’être surprenant, (...) tient formidablement ses promesses.

Marguerite Xavier Giannoli

Difficile de résister à cette Castafiore d’opérette

Catherine Frot, parfaite, (...) défend [Marguerite] avec enthousiasme, générosité et obstination. Vibrant de grands airs mozartiens, le film prend parfois son temps. Mais c’est pour mieux nous inviter dans le délire collectif de personnages surprenants. (...) la mise en scène (...) vibre et virevolte à la fois.

Marguerite Xavier Giannoli

Une Voix brisée

Xavier Giannoli a l’intelligence de ne pas ajouter le chaos à la cacophonie, de n’encombrer ni son histoire, ni sa mise en scène de fioritures. (...) il laisse toute la place à ses acteurs. Le film doit d’ailleurs beaucoup de son piquant à son casting sans fausse note et ses seconds rôles ambigus.

Marguerite Xavier Giannoli

Catherine Frot, bouleversante Castafiore

(...) Florence Foster Jenkins [est] le modèle de Marguerite et de Catherine Frot qui, avec sa performance bouleversante, [prend] une option sur les Césars 2016. Giannoli a eu la bonne idée de transposer toute l'histoire dans le Paris des années 1920 où perce le dadaïsme, entiché de ces beautés cassées.

Marguerite Xavier Giannoli

Le Plus Beau Rôle de Catherine Frot

Le personnage de Marguerite, qui offre à Catherine Frot son plus beau rôle au cinéma, est (...) inspiré par la personnalité de Florence Foster Jenkins, milliardaire américaine. (...) La reconstitution d'époque est parfaite, les acteurs sont grands, c'est comique et touchant d'un même élan.

Marguerite Xavier Giannoli

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Mediafilm Mediafilm Mediafilm Mediafilm

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3