Go to main content
3

Chorus

Qué. 2015. Drame de François Delisle avec Fanny Mallette, Sébastien Ricard, Geneviève Bujold. Les difficiles retrouvailles d'un homme et d'une femme à la suite de la découverte du corps de leur enfant, disparu dix ans plus tôt. Oeuvre fine et musicale. Intrigue minimaliste opposant deuil et retrouvailles amoureuses. Traitement solennel. Noir et blanc somptueux. Excellents interprètes. (sortie en salle: 6 mars 2015)

13 ans +
3

Chorus (Chorus)

13 ans + 13 ans +

Qué. 2015. Drame de François Delisle avec Fanny Mallette, Sébastien Ricard, Geneviève Bujold.

Les difficiles retrouvailles d'un homme et d'une femme à la suite de la découverte du corps de leur enfant, disparu dix ans plus tôt. Oeuvre fine et musicale. Intrigue minimaliste opposant deuil et retrouvailles amoureuses. Traitement solennel. Noir et blanc somptueux. Excellents interprètes. (sortie en salle: 6 mars 2015)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Irène, choriste dans un ensemble de musique ancienne de Montréal, mène une vie de solitude depuis la disparition de son fils unique, survenue dix ans plus tôt. L'événement avait provoqué sa rupture avec Christophe, le père de l'enfant, qui s'est depuis exilé au Mexique. Mais le passage aux aveux d'un pédophile en prison conduit les enquêteurs de la police de Montréal vers le lieu où le garçon a été enterré. N'ayant pas la force d'affronter seule le bouclage de l'enquête et les obsèques officielles de son fils, Irène demande à Christophe de rentrer au pays. Les raisons qui les ont séparés remontent à la surface, en même temps que leur amour l'un pour l'autre.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Par sa liberté formelle et narrative, LE MÉTÉORE semble avoir affranchi François Delisle des contraintes qui empêchaient son cinéma de fiction d'éclore pleinement (TOI, 2 FOIS UNE FEMME). C'est du moins le sentiment qui s'impose à la vue de CHORUS, une oeuvre fine, musicale, solennelle et pénétrante, qui fait résonner en choeur quelques voix off sur des images poétiques ou digressives, tournées dans un somptueux noir et blanc par l'auteur lui-même. Certes, l'esprit luthérien qui se dégage de l'ensemble rappelle Bergman et Bresson. Mais Delisle ne s'enferme pas. Son film respire et invite à la méditation, sans prêcher ni maudire le monde contemporain, comme le font certains de ceux qui puisent leur inspiration à la même source. L'intrigue minimaliste superpose deux sentiments contraires - le deuil douloureux et la renaissance de l'amour -, modulés délicatement par Fanny Mallette et Sébastien Ricard. Ces derniers sont bien soutenus par Geneviève Bujold, qui joue tout en retenue la mère d'Irène, et Pierre Curzi, émouvant dans la peau du père de Christophe.

Texte : Martin Bilodeau

Revue de presse

La Musique du coeur

Avec ce long métrage, [François Delisle] livre, avec une subtilité grandiose, l'un des rares films qui explorent le deuil dans toute sa subtilité et sa réalité. Sans conteste un des meilleurs films québécois, soutenu par des acteurs dont les prestations illuminent l'écran.

Chorus François Delisle

La Douleur en écho

Sobre et discrète, [la] mise en scène laisse transparaître la grande intensité de ses interprètes. Quelle belle idée d’octroyer à Fanny Malette une Geneviève Bujold en mère à la fois froide et aimante! (...) Sébastien Ricard (...) [offre un] jeu contenu mais néanmoins puissant.

Chorus François Delisle

Filmer les états d'âmes

(...) il y a dans CHORUS une profonde fragilité de ces adultes, qui peinent à demeurer des individus suite à la perte de leur enfant, celui-ci étant au fond le centre et l’aboutissement de leurs vies. (...) Et même si la mort est au cœur de CHORUS, c’est (...) un film de combat, d’apprentissage, et de reconstruction.

Chorus François Delisle

Tragédie sans pathos

Plus classique dans sa forme que LE MÉTÉORE, (...) CHORUS n'en est pas moins porté par une charge émotive puissante, à laquelle vient s'ajouter un formidable pari esthétique. Tourné en noir et blanc (...), cadré avec précision, ce drame est aussi magnifié par la présence d'acteurs inspirés.

Chorus François Delisle

Les Lendemains de l’enfer

Si (...) LE MÉTÉORE demeure l’incandescent chef-d’oeuvre d’un cinéaste québécois de complexité en exploration de l’âme humaine sur sa ligne brisée, CHORUS se révèle percutant, émouvant, techniquement ciselé. Ce film tragédie, il le porte tout entier ; l’ayant scénarisé, dirigé, filmé, [monté].

Chorus François Delisle

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2022. Drame de Frédéric Tellier avec Gilles Lellouche, Pierre Niney, Emmanuelle Bercot. Classement: .

En France, un avocat spécialisé en droit environnemental et une militante écologiste se battent chacun de leur côté pour faire interdire un pesticide mortel, dont les avantages économiques sont âprement défendues par un lobbyiste influent.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3