Go to main content
4

Les Souvenirs

Fr. 2014. Comédie dramatique de Jean-Paul Rouve avec Mathieu Spinosi, Annie Cordy, Michel Blanc. Un étudiant en lettres, dont le père vit mal son nouveau statut de retraité, part à la recherche de sa grand-mère, qui a fui la résidence où ses fils l'ont placée contre son gré. Récit doux-amer sur la mémoire, la mort et l'amour, adapté du roman de David Foenkinos. Personnages secondaires toniques. Réalisation fonctionnelle. Jolis plans aériens. Interprétation réjouissante. (sortie en salle: 10 avril 2015)

Général
4

Les Souvenirs (Les Souvenirs)

Général Général

Fr. 2014. Comédie dramatique de Jean-Paul Rouve avec Mathieu Spinosi, Annie Cordy, Michel Blanc.

Un étudiant en lettres, dont le père vit mal son nouveau statut de retraité, part à la recherche de sa grand-mère, qui a fui la résidence où ses fils l'ont placée contre son gré. Récit doux-amer sur la mémoire, la mort et l'amour, adapté du roman de David Foenkinos. Personnages secondaires toniques. Réalisation fonctionnelle. Jolis plans aériens. Interprétation réjouissante. (sortie en salle: 10 avril 2015)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Le jour des funérailles de son grand-père, Romain, étudiant en lettres de 23 ans, décroche un emploi de veilleur de nuit dans un hôtel. Peu après, son père Michel prend sa retraite du service des postes, ce qui n'est pas sans inquiéter sa mère enseignante, qui connaît trop bien sa nature anxieuse. De fait, quand la mère de Michel est hospitalisée à la suite d'une chute, ce dernier décide en toute hâte avec ses frères de la placer dans une résidence pour personnes âgées. S'installant sans enthousiasme dans ce mouroir, la femme de 85 ans décide de fuguer après avoir appris que ses fils ont vendu son appartement sans la consulter. Romain, qui a toujours été proche d'elle, ne tarde pas à la retrouver dans sa Normandie natale, qu'elle avait dû fuir durant la guerre. Sur place, le jeune homme trouve enfin l'amour, en la personne d'une institutrice de l'école jadis fréquentée par sa grand-mère.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Grâce à la sensibilité et à la douce ironie de Jean-Paul Rouve (QUAND JE SERAI PETIT), cette adaptation d'un roman de David Foenkinos se révèle beaucoup plus satisfaisante que le précédent LA DÉLICATESSE, coréalisé par l'écrivain avec son frère en 2011. L'humour de Rouve se marie ici fort bien à celui de Foenkinos dans ce récit doux-amer sur la nostalgie à l'approche de la mort, le vide ressenti par les retraités et l'éternelle recherche de l'amour. Grâce à ses répliques désopilantes et ses personnages secondaires hilarants (le colocataire, le gérant d'hôtel), le film amuse et émeut, en dépit d'une romance télégraphiée et un peu molle. Fonctionnelle, la réalisation de Rouve réserve néanmoins quelques jolis plans aériens d'une ville de bord de mer. Michel Blanc vole aisément la vedette dans une partition familière pour lui (cf. UNE PETITE ZONE DE TURBULENCES) et Annie Cordy joue avec dignité l'aïeule alerte qui sent sa fin venir. En revanche, dans le rôle principal, le jeune Mathieu Spinosi est certes charmant, mais son jeu manque de couleur.

Texte : Louis-Paul Rioux

Revue de presse

Mamie a le blues

Jean-Paul Rouve dit avec délicatesse nos fragilités, nos angoisses face à l'inéluctable. (...) Moins triste, pesant et mélancolique que le livre, le film est ponctué de quelques touches humoristiques. Il évite l'écueil du pathos. (...) à mille lieues de la chanteuse extravertie que l'on connaît, Annie Cordy ne laisse personne insensible.

Souvenirs, Les Jean-Paul Rouve

Les Souvenirs ont du bon

Rien de révolutionnaire, (...) mais Rouve le mélancolique, doué pour la tendresse réelle, sait rire (...) de la déprime. Le casting est à l'image de la complicité intergénérationnelle que prône le film: des valeurs sûres, (...) des jeunes prometteurs (...) et une grande dame du music-hall de 86 ans, Annie Cordy.

Souvenirs, Les Jean-Paul Rouve

Mamie nous va

LES SOUVENIRS est une sorte de modèle, celui du feel-good movie à la française. (...) Toutes les recettes du film qui fait rire, pleurer et, au final, qui veut à tout prix faire du bien sont déployées. Dans le registre, avec ses limites, c’est bien fait.

Souvenirs, Les Jean-Paul Rouve

Façon Becker

Jean-Paul Rouve (façon Becker) signe une chronique douce et nostalgique d’après le roman éponyme de David ­Foenkinos. C’est simple, tendre, sans surprise, mais pas sans fantaisie. Un peu comme la vie.

Souvenirs, Les Jean-Paul Rouve

Une Comédie racontée avec tact et esprit

Ce n'est pas un cinéma de bons mots, mais de belles situations, émouvantes mais pas trop, amusantes juste ce qu'il faut. Un dosage équilibré servi par une idée à la fois formidable et évidente: le choix d'Annie Cordy pour interpréter la vieille dame très digne. (...) sa popularité joue en faveur du personnage et crée une empathie immédiate.

Souvenirs, Les Jean-Paul Rouve

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2022. Drame de Frédéric Tellier avec Gilles Lellouche, Pierre Niney, Emmanuelle Bercot. Classement: .

En France, un avocat spécialisé en droit environnemental et une militante écologiste se battent chacun de leur côté pour faire interdire un pesticide mortel, dont les avantages économiques sont âprement défendues par un lobbyiste influent.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3