Aller au contenu principal
2

Carol

É.-U. 2014. Drame sentimental de Todd Haynes avec Cate Blanchett, Rooney Mara, Kyle Chandler. Dans le New York des années 1950, une mère de famille bourgeoise, en instance de divorce, vit une liaison amoureuse avec une jeune employée d'un grand magasin. Récit bouleversant et profond, d'après un roman de Patricia Highsmith. Direction photo douce et triste. Musique d'une grande finesse. Interprétation relevée. C. Blanchett impériale. (sortie en salle: 11 décembre 2015) (Sortie DVD: 11 décembre 2015)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
2

Carol (Carol)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

É.-U. 2014. Drame sentimental de Todd Haynes avec Cate Blanchett, Rooney Mara, Kyle Chandler.

Dans le New York des années 1950, une mère de famille bourgeoise, en instance de divorce, vit une liaison amoureuse avec une jeune employée d'un grand magasin. Récit bouleversant et profond, d'après un roman de Patricia Highsmith. Direction photo douce et triste. Musique d'une grande finesse. Interprétation relevée. C. Blanchett impériale. (sortie en salle: 11 décembre 2015)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Phyllis Nagy
D'après le roman de Patricia Highsmith
Photographie :
Musique :
Montage :
Distributeur :
Les Films Séville
Récompenses
New York, les années 1950. En instance de divorce, Carol Aird se rend au grand magasin Frankenberg pour trouver un cadeau de Noël à sa fillette, Rindy. Au rayon jouet, elle fait la connaissance d'une jeune vendeuse, Therese Belivet, sur le comptoir de laquelle elle oublie sa paire de gants en cuir. Charmée par l'élégante mère bourgeoise, Therese lui fait renvoyer ses gants par la poste. L'incident inaugure entre les deux femmes une série de rencontres au cours desquelles se développe une attirance mutuelle. S'en apercevant, Harge, le mari de Carol, demande aussitôt une injonction au juge pour qu'elle ne puisse plus voir Rindy, en vertu d'une clause de moralité. Dévastée, Carol invite tout de même Therese à fêter Noël avec elle à Chicago. Mais Harge fait suivre les deux femmes par un détective privé, afin d'obtenir des preuves de leur liaison.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le récit, adapté du roman "The Price of Salt" de Patricia Highsmith, évoque sans tabou ni ostentation une relation homosexuelle. Mais il défend surtout, plus largement, l'idée de se battre pour sa liberté, dans une société corsetée. Après avoir brillamment rendu hommage aux mélodrames de Douglas Sirk dans FAR FROM HEAVEN, Todd Haynes pastiche avec une égale maîtrise le style du film noir classique, dont il rend magnifiquement l'élégance et les détours complexes. L'utilisation du Super-16mm procure un grain d'image saisissant, alors que la direction photo aux dominantes jaune-vert, à la fois douce et triste, évoque celle de la minisérie "Mildred Pierce", la précédente réalisation de Haynes. D'une grande finesse, la partition musicale de Carter Burwell a presque un effet hypnotique sur le spectateur. Bouleversant sur le fond, sublime sur la forme, CAROL est surtout un écrin parfait pour deux actrices joliment complémentaires: la délicate et timide Rooney Mara et l'impériale Cate Blanchett, capable d'exprimer une multiplicité d'émotions en un seul regard. (Texte rédigé en mai 2015, dans le cadre du Festival de Cannes)

Texte : Helen Faradji

COMMENTAIRES

26 décembre 2018, 20:59:17

Par : Laurie Willard, Sherbrooke

Le meilleur film de 2015, le film est supérieur à Far from Heaven qui ressemble beaucoup à celui-ci.

J'attribue à ce film la Cote 3


02 juillet 2018, 19:19:36

Par : William Comtois-jean, Montréal

CAROL, c'est l'histoire d'une lesbienne qui recherche la garde de sa fille, alors qu'on l'accuse d'immoralite. Fataliste? C'est pourtant la TRISTE realite. Decors, costumes, eclairages somptueux, nousaccueillant dans une classe bourgeoise haut-de-gamme. Blanchett imperiale, tel que dit par MediaFilm, et Mara moins sage, digne de sa palme d'or. Scenario, comme je le disais, realiste, empreint d'une rage interieure qui m'eduque de ne pas faire de coming out...

J'attribue à ce film la Cote 3


13 avril 2016, 19:27:15

Par : Vincent Desautels, Joliette

Curieusement boudé aux Oscars dans la catégorie Meilleur réalisateur et Meilleur film, CAROL est pourtant un très beau film avec deux actrices formidables. L'atmosphère des années 50 est recréé de façon sublime par la réalisation et la photographie. Je me demande cependant si le film est aussi originale dans sa démarche que FAR FROM HEAVEN, une autre réussite de Todd Haynes. Peu importe, ce cinéaste aborde ultimement la même chose: la recherche de liberté!

J'attribue à ce film la Cote 3


Revue de presse

An Intelligent and Breathtaking Filmmaking

Haynes uses (...) obscuring, distancing visual devices with an unerring sense of thematic purpose, slowly pulling us into a veiled world where scandalous truths are hidden in plain sight, and only a privileged (or cursed) few can see them clearly.

Carol Todd Haynes

Delicate and Exquisite

Carol’s tale is a quietly heartbreaking one, but it’s a testament to Blanchett’s deeply intelligent portrayal that we don’t realise that for quite some time. (...) Unlike Blanchett, Mara can’t quite articulate a world of secret thoughts and buried needs in the simplest of expressions.

Carol Todd Haynes

Gouffres de la passion

Sublimé par la présence de (...) deux interprètes d’exception, (...) ce film tout en délicate suggestion est rendu extrêmement poignant par une mise en scène virtuose, d’une élégance folle. Son mouvement complexe, sa construction à la fois savante et fluide lui donne l’amplitude d’un inoubliable mélodrame au sujet universel.

Carol Todd Haynes

Une Romance lesbienne élégante

L'esthétique rétro aux couleurs chaudes, proche de celle de LOIN DU PARADIS, avec des scènes d'intérieur baignant dans les tons jaunes et vieux rose et une Amérique vue par les vitres mouillées de voitures rutilantes aux courbes sensuelles, contribue à installer l'ambiance surannée des années 50 de ce film ciselé.

Carol Todd Haynes

Le Coup de fougue

Le film tout entier accorde l’envoûtement de ses formes à la palpitation de ce qui nous y emplit de sa déflagration lente, la cristallisation d’un cœur simple.

Carol Todd Haynes

L'Amour est le plus beau des crimes

La reconstitution d’époque au cinéma est un art périlleux, que Todd Haynes maîtrise depuis longtemps. (...) [Il s'agit] de traduire en images modernes une réalité désormais lointaine

Carol Todd Haynes

Des Rumeurs d'Oscars pour CAROL

Un drame magnifique, d'une grande maîtrise, dans lequel les deux actrices, Cate Blanchett et Rooney Mara, livrent de magnifiques performances.

Carol Todd Haynes

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2021. Comédie fantaisiste de Alexandre Astier avec Alexandre Astier, Lionnel Astier, Franck Pitiot. Classement: Général.

Au cours de la seconde moitié du Ve siècle, le roi Arthur rentre d'exil pour tenter de reprendre le contrôle du Royaume de Logres, dirigé par le tyrannique Lancelot-du-Lac. Il est aidé dans sa quête par une poignée de résistants et d’anciens fidèles.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3