Goto main content
2

La Vie d'Adèle - Chapitre 1 et 2

Fr. 2013. Drame de Abdellatif Kechiche avec Adèle Exarchopoulos, Léa Seydoux, Jérémie Laheurte. En route vers son premier rendez-vous avec un garçon de son lycée, une adolescente a le coup de foudre pour une étudiante lesbienne aux cheveux bleus. Adaptation libre et personnelle d'une BD de Julie Maroh. Récit d'apprentissage très riche, aux ellipses subtiles. Réalisation experte, privilégiant les gros plans. Interprétation d'une grande vérité. (sortie en salle: 9 octobre 2013)

16 ans + (érotisme)
2

La Vie d'Adèle - Chapitre 1 et 2 (La Vie d'Adèle - Chapitre 1 et 2)

16 ans + (érotisme) 16 ans + (érotisme)

Fr. 2013. Drame de Abdellatif Kechiche avec Adèle Exarchopoulos, Léa Seydoux, Jérémie Laheurte.

En route vers son premier rendez-vous avec un garçon de son lycée, une adolescente a le coup de foudre pour une étudiante lesbienne aux cheveux bleus. Adaptation libre et personnelle d'une BD de Julie Maroh. Récit d'apprentissage très riche, aux ellipses subtiles. Réalisation experte, privilégiant les gros plans. Interprétation d'une grande vérité. (sortie en salle: 9 octobre 2013)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Récompenses
Alors qu'elle se rend à son premier rendez-vous amoureux avec Thomas, séduisant garçon de son lycée de Lille, Adèle a le coup de foudre pour une jeune inconnue aux cheveux bleus croisée dans la rue. Peu de temps après, alors que sa liaison avec Thomas est chose du passé, la jeune fille revoit dans un bar gay celle qui avait éveillé ses fantasmes. Il s'agit d'Emma, étudiante aux Beaux-Arts dans la mi-vingtaine. Faisant fi de la désapprobation de ses copines, et en cachette de ses parents, Adèle entame une liaison avec cette jeune femme bohème, qui affiche sans complexe son homosexualité. Mais passées la fougue et la passion des débuts, leur vie commune se met à battre de l'aile. Constamment entourée de ses amies artistes, Emma, devenue une peintre en demande, en vient à négliger sa compagne, à qui elle reproche de manquer d'ambition en optant pour une carrière d'institutrice.

L’AVIS DE MEDIAFILM

L'éducation sentimentale; la naissance d'une femme; la confusion des genres. Toutes ces appellations conviendraient parfaitement à ce puissant drame psychologique, amoureux et social, librement adapté de la bande dessinée de Julie Maroh "Le Bleu est une couleur chaude". Le film d'Abdellatif Kechiche (LA GRAINE ET LE MULET, VÉNUS NOIRE), Palme d'or au festival de Cannes, célèbre avec intelligence et ferveur toutes les formes d'art, au fil d'un récit très riche, aux ellipses subtiles. Toujours à l'affût de morceaux arrachés au réel, le cinéaste filme au plus près ses deux actrices, le plus souvent en plan séquence, sauf lors des scènes de sexualité, montées de façon heurtée et fébrile afin d'en extraire l'intensité et la sensualité brutes. L'expressive et vulnérable Adèle Exarchopoulos porte à ce point le film sur ses épaules que Kechiche a décidé de rebaptiser en son honneur la protagoniste, nommée Clémentine dans la BD. Léa Seydoux (LES ADIEUX À LA REINE) confère pour sa part beaucoup d'autorité et de vérité émotionnelle à la délurée Emma.

Texte : Louis-Paul Rioux

COMMENTAIRES

11 novembre 2016, 01:51:40

Par : Jason Plante, Gatineau

Adele me ressemble. On a eu les memes beggin pour un homme qui est reparti, beggin pour la fille aux cheveux bleus, etc. etc. Adele Exarchopolous tient le meilleur role (peut-etre de toute sa carriere), mais Lea Seydoux est reste. Elle a eu des roles flamboyant par la suite. Mais c'est Adele E etc. qui emotionne le film. Meme si je sui gai, homosexuel, c'est tres bien d'avoir eu l'audace d'Abdelatif Kechiche de nous montrer des scenes torides de nudites, surtout entre lesbos, vive le cinema francais qui s'est fait une cure de jouvence. Audace de Kechiche, franc-jeu de Seydoux et Exarchopoulos, ca ne peut qu'etre un...

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Comédie de Sophie Letourneur avec Jonathan Cohen, Marina Foïs, Jacqueline Kakou. Classement: 13 ans +.

Une pianiste de concert tombe involontairement enceinte par la faute de son mari et agent qui, à 40 ans, s'est découvert un soudain désir de paternité. Arborant un ventre anormalement gros, l'artiste dépassée voit son conjoint vivre sa grossesse par procuration.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3