Goto main content
3

Gabrielle

Can. 2013. Drame psychologique de Louise Archambault avec Gabrielle Marion-Rivard, Mélissa Désormeaux-Poulin, Alexandre Landry. Une handicapée intellectuelle de 22 ans réclame son indépendance après que son amoureux, lui aussi déficient, eut reçu de sa mère l'interdiction de la fréquenter. Oeuvre lumineuse, généreuse et éloquente sur l'indépendance et le désir. Mise en scène vigoureuse, sans coutures visibles. Jeu vrai et nuancé de G. Marion-Rivard. (sortie en salle: 20 septembre 2013)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
3

Gabrielle (Gabrielle)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

Can. 2013. Drame psychologique de Louise Archambault avec Gabrielle Marion-Rivard, Mélissa Désormeaux-Poulin, Alexandre Landry.

Une handicapée intellectuelle de 22 ans réclame son indépendance après que son amoureux, lui aussi déficient, eut reçu de sa mère l'interdiction de la fréquenter. Oeuvre lumineuse, généreuse et éloquente sur l'indépendance et le désir. Mise en scène vigoureuse, sans coutures visibles. Jeu vrai et nuancé de G. Marion-Rivard. (sortie en salle: 20 septembre 2013)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Récompenses
Gabrielle, déficiente intellectuelle de 22 ans vivant dans une résidence spécialisée de Montréal, a trois passions dans la vie: sa soeur aînée Sophie, qui prend soin d'elle au point d'oublier de vivre sa propre vie auprès de son conjoint, coopérant international qui l'attend en Inde; sa chorale, composée de handicapés comme elle, qui répète le répertoire de Robert Charlebois en prévision d'un concert que celui-ci donnera avec eux en plein air; enfin, Martin, un confrère de la chorale pour qui elle a le béguin, et réciproquement. Lorsque l'affection des deux tourtereaux menace de déborder sur le terrain sexuel, la mère de Martin y met un frein, contre l'avis des intervenants et de Sophie, qui souhaite voir sa soeur s'épanouir. Martin s'étant fait interdire la chorale et la fréquentation du centre où habite Gabrielle, cette dernière, en proie à un chagrin mêlé de colère, forme le projet d'obtenir son indépendance. Mais le diabète sévère dont elle est atteinte complique les choses.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Huit ans après un premier long métrage un peu triste et maussade (FAMILIA), Louise Archambault revient en force et en feu avec un film lumineux, généreux de coeur et d'esprit, sur l'indépendance et le désir. La force inattendue de GABRIELLE tient en premier lieu à son approche frontale d'une héroïne admirable, jouée avec vérité et nuance par Gabrielle Marion-Rivard, atteinte dans la vie du syndrome de Williams. Elle tient aussi à la mise en scène vigoureuse et sans coutures visibles, harmonisant un faisceau de points de vue. Elle tient enfin à la simplicité et à l'éloquence de l'écriture, qui demeure fluide malgré la complexité de l'intrigue mixant deux enjeux en miroir: l'amour de Gabrielle et Martin (remarquable Alexandre Landry), soumis à l'approbation sociale, et l'attachement affectif de l'héroïne et de sa soeur (sublime Mélissa Désormeaux-Poulin), qui les emprisonne de l'intérieur. Laquelle des deux va libérer l'autre? Archambault répond à cette question en temps voulu, sans hâte ni raccourcis, brossant chemin faisant un tableau foudroyant d'émotion.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Drame de Edouard Bergeon avec Guillaume Canet, Veerle Baetens, Anthony Bajon. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

1979. Pierre reprend en main la ferme de son père. Dix-sept ans plus tard, marié et père à son tour, il lutte pour maintenir l'entreprise familiale à flot, dans un contexte socio-économique de plus en plus difficile.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3