Aller au contenu principal
4

Ennemi (Enemy)

Mardi 01 Février à 16:45 | Cinépop

Qué. 2013. Thriller de Denis Villeneuve avec Jake Gyllenhaal, Mélanie Laurent, Sarah Gadon. À Toronto, un professeur d'histoire entre en contact avec un acteur de troisième ordre en qui il a reconnu son exact sosie. Ambitieux exercice métaphysique inspiré d'un roman de José Saramago. Scénario mince et un peu clinique. Climat insolite bien forgé. Réalisation technique impeccable. J. Gyllenhaal plein de brio dans un double rôle. (sortie en salle: 14 mars 2014)

13 ans +
4

Ennemi (Enemy)

13 ans + 13 ans +

Qué. 2013. Thriller de Denis Villeneuve avec Jake Gyllenhaal, Mélanie Laurent, Sarah Gadon.

À Toronto, un professeur d'histoire entre en contact avec un acteur de troisième ordre en qui il a reconnu son exact sosie. Ambitieux exercice métaphysique inspiré d'un roman de José Saramago. Scénario mince et un peu clinique. Climat insolite bien forgé. Réalisation technique impeccable. J. Gyllenhaal plein de brio dans un double rôle. (sortie en salle: 14 mars 2014)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Javier Gullon
D'après le roman de José Saramago
Photographie :
Montage :
À la suggestion d'un collègue de travail, Adam, professeur d'histoire dans une université torontoise, regarde le DVD d'une comédie dans laquelle il aperçoit son sosie. Ses recherches dans Internet le conduisent jusqu'à Anthony, un acteur de troisième ordre. Il tente un premier contact, mais tombe sur Helen, l'épouse enceinte du comédien, qui reconnaît au bout du fil la voix de ce dernier. Le même soir, Adam parvient à joindre Anthony au téléphone. D'abord méfiant, celui-ci lui fixe un rendez-vous dans un hôtel en dehors de la ville. Enfin face à face, les deux hommes prennent conscience de leur extraordinaire ressemblance, vérifiable jusque dans les moindres détails de leur physionomie. Sans rien dire à sa petite amie Mary, Adam réalise, en se confiant à sa mère, que la frontière entre lui et Anthony n'est pas aussi étanche qu'il le croyait.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Cet exercice métaphysique inspiré du roman "L'autre comme moi" du Portugais José Saramago (BLINDNESS) évoque par son climat le David Cronenberg de la première époque. Filtre sépia, ambiance sourde et oppressante, cité dépeuplée, retournements bizarres, dénouement-surprise, ENEMY nous aspire dans un monde insolite et sous anesthésie qui rappelle ceux de SCANNERS et VIDEODROME. Denis Villeneuve, dont la carrière connaît un deuxième souffle dans la langue de Shakespeare (PRISONERS), accroche à sa trame des préoccupations récurrentes depuis POLYTECHNIQUE, dont celle du dédoublement et de la confusion identitaire. L'ensemble plaisant ne remplit pas toutes ses promesses, par la faute d'un scénario un peu mince et clinique, qui manque de vigueur dramatique. En revanche, Jake Gyllenhaal relève son double défi d'interprétation avec un aplomb appréciable.

Texte : Martin Bilodeau

COMMENTAIRES

20 juin 2021, 12:54:41

Par : Loïc Sirois, Saint-Jean-sur-Richelieu

Adaptation du livre O HOMEM DUPLICADO de José Saramago, ENEMY est un film qui joue à la fois sur la psychologie du protagoniste mais aussi sur celle du spectateur en nous offrant des scènes et une intrigue où la réalité mentale du personnage principal est remise en question. Denis Villeneuve nous livre une réalisation toute en nuance. Le jeu solide de Jake Gyllenhaal réussit à créer deux personnages complètement différents avec brio et ingéniosité. La musique de Danny Bensi et Saunder Jurriaans est en totale osmose avec la beauté visuelle des scènes de Villeneuve et de son directeur photo Nicolas Bolduc. ENEMY est un film très différent des films précédents de son réalisateur (PRISONNERS, INCENDIE, POLYTECHNIQUE). Villeneuve nous offre une oeuvre efficace ponctuée de quelques scènes métaphoriques très intéressantes et qui amènent beaucoup d’interrogation, notamment lors de la scène finale.

J'attribue à ce film la Cote 3


27 décembre 2018, 15:15:46

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

Malgré le manque de péripéties, l'histoire est fascinante et Denis Villeneuve nous fait rentré dans le film avec l'ambiance qu'il créé. Les plans sont beaux et Jake Gyllenhaal réussit un tour de force en jouant deux rôles.

J'attribue à ce film la Cote 3


19 août 2017, 22:43:55

Par : Mathieu Desharnais, Trois-Rivières

Ce film à l'ambiance à la fois insolite et trouble fait penser à du Cronenberg mais m'a fait pensé un peu aussi à du LOST HIGHWAY de Lynch. Le sujet est fascinant mais c'est vrai qu'il ne se passe pas grand-chose finalement. Mais tout est dans l'atmosphère, l'analyse et la dualité du jeu de Gyllenhaal. Le film exprime sans vraiment le dévoiler explicitement la fine ligne entre la condition mentale du personnage et la réalité.

J'attribue à ce film la Cote 3


Revue de presse

Propos de...

"Dans le roman, il y a des idées que Saramago développe sur 30-40 pages, mais moi, je n'ai pas ce luxe au cinéma, donc j'avais besoin d'une image précise. (...) Tu as une émotion et une sensation forte dès que tu vois l'image, mais intellec- tuellement, il faut que tu réfléchisses et que tu écoutes ce que tu as reçu comme impression pour comprendre."

Ennemi Denis Villeneuve

An Airtight Pleasure

(...) Villeneuve is clearly at his most inspired when seeking means to seduce his audience into a state of transfixed imbalance, and just about every element in ENEMY - from the (...) Bolduc’s queasy colour palette, (...) Hannam’s pulse-quickening editing (...) - serves the larger purpose of locking us inside Adam’s head.

Ennemi Denis Villeneuve

Voir double

(...) les faiblesses du scénario - par rapport au roman - sont trop évidentes pour qu'on ne les pointe pas. L'histoire devient rapidement brouillonne, floue. (...) Malgré les excellentes prestations des comédiens, (...) il manque un petit quelque chose à cet ENNEMI pour le rendre plus inquiétant.

Ennemi Denis Villeneuve

A Ticking Time Bomb of Emotional Chaos

(...) Gyllenhaal masters the Jekyll and Hyde side of the job by finding the right dynamic with his foil. Like a snake slowly twisting its body around an appendage and constricting, it's not an entirely pleasant sensation, but there's no doubt it's thrilling - even when self-annihilation is a distinct possibility.

Ennemi Denis Villeneuve

Je est un autre

Le film pose des questions sur la possibilité ou l’impossibilité de mener de front deux relations amoureuses à travers une forme joyeusement déjantée et ludique, communicative de bout en bout. Exercice libre du cinéaste Denis Villeneuve, ENNEMI plonge dans les méandres de la dualité.

Ennemi Denis Villeneuve

Comme un bel ovni

(...) ENNEMI relève du bel exercice de style, qui séduit davantage par ses atmosphères que par sa trame narrative. (...) Devant la caméra de Nicolas Bolduc, la Ville reine emprunte des allures de ville étrange, sur laquelle plane un climat inquiétant. La direction artistique, signée Patrice Vermette, mérite aussi des éloges.

Ennemi Denis Villeneuve

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3