Aller au contenu principal
4

Rouge Sang

Qué. 2012. Thriller de Martin Doepner avec Isabelle Guérard, Lothaire Bluteau, Anthony Lemke. En 1799, par une froide nuit d'hiver dans une ferme isolée de la vallée du Saint-Laurent, une jeune mère se voit forcée d'héberger cinq soldats britanniques, dont un grièvement blessé. Thriller en vase clos, rondement mené. Contexte historique vaguement esquissé. Quelques invraisemblances. Réalisation compétente. Interprétation dans le ton voulu. (sortie en salle: 1 février 2013) (Sortie DVD: 1 février 2013)

13 ans +
4

Rouge Sang (Rouge Sang)

13 ans + 13 ans +

Qué. 2012. Thriller de Martin Doepner avec Isabelle Guérard, Lothaire Bluteau, Anthony Lemke.

En 1799, par une froide nuit d'hiver dans une ferme isolée de la vallée du Saint-Laurent, une jeune mère se voit forcée d'héberger cinq soldats britanniques, dont un grièvement blessé. Thriller en vase clos, rondement mené. Contexte historique vaguement esquissé. Quelques invraisemblances. Réalisation compétente. Interprétation dans le ton voulu. (sortie en salle: 1 février 2013)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Montage :
Espérance, une paysanne mère de trois enfants, attend avec impatience le retour de son mari parti au village voisin. Elle est d'autant plus inquiète qu'en ce 31 décembre 1799, une tempête de neige fait rage et isole leur petite ferme située quelque part en forêt dans la vallée du Saint-Laurent. Pendant la soirée, cinq soldats britanniques, dont un grièvement blessé, font irruption dans la maison et se mettent à boire. Grâce à son fils, qui comprend un peu l'anglais, ainsi qu'au capitaine, un homme sensible capable de s'exprimer en français, Espérance apprend que la patrouille vient de tuer un brigand dont la description correspond à celle de son mari. Craignant pour sa vie et celle de ses enfants, la jeune mère met au point un plan pour les éliminer.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Martin Doepner s'est jusqu'ici illustré comme assistant-réalisateur pour de nombreuses productions américaines à gros budget tournées à Montréal (300, THE FOUNTAIN, etc.). Il signe avec ROUGE SANG son premier long métrage de fiction, un thriller sur fond de décor champêtre et rustique. Si le récit nous reporte au temps de la Conquête, force est de constater que le cinéaste ne vise pas la vérité historique, loin s'en faut. Le contexte colonial sert ici à forger un climat d'oppression répercuté dans un huis clos étouffant qui, en moins de 24 heures, deviendra le théâtre d'un carnage libérateur. Au-delà des invraisemblances, qui s'accumulent durant la seconde partie, il faut signaler l'énergie qui se dégage de l'ensemble. Dominée par Isabelle Guérard (DÉTOUR) et le rare Lothaire Bluteau (JÉSUS DE MONTRÉAL, LE CONFESSIONNAL), la distribution se soumet avec conviction aux diktats du genre.

Texte : André Lavoie

Revue de presse

Un Film de genre original mais imparfait

On est agréablement surpris par la qualité apportée dans la direction artistique. Les costumes et les décors (...) concourent à donner au film une touche véridique. (...) Toutefois, malgré ces qualités visuelles, (...) c'est le scénario qui ne convainc qu'à moitié. (...) On regrette aussi une finale excessive (...) [peu] crédible.

Rouge Sang Martin Doepner

Les Apparences qui tuent

Lothaire Bluteau est remarquable. (...) Son film [à Martin Doepner] est techniquement irréprochable, surtout avec un budget modeste. (...) son approche est conventionnelle, ce qui est un moindre mal dans un film de genre. La fin est toutefois particulièrement réussie.

Rouge Sang Martin Doepner

Un Huis clos qui tient la route

Certains rebondissements du scénario sont prévisibles. C'est la principale faiblesse du film, mais ça ne gâche en rien le plaisir. (...) Isabelle Guérard (...) vole la vedette en mère courageuse. (...) L'actrice, qui porte le film sur ses épaules, offre un jeu intense et très physique.

Rouge Sang Martin Doepner

Sometimes It Works, Sometimes It Falls

(...) ROUGE SANG is actually a horror film - an occasionally riveting thriller with a (...) number of surprising twists and turns. (...) The problem is that (...) Martin Doepner has trouble maintaining the mood and suspense. Sometimes the film works, sometimes it falls flat on its face.

Rouge Sang Martin Doepner

Les Habits rouges

Huis clos atmosphérique à costumes, ROUGE SANG possède de belles qualités esthétiques: (...) la direction photo (...), la direction artistique (...). Là où le bât blesse, c’est dans le scénario (...) qui réserve peu (...) de surprises et qui prend trop son temps à mettre (...) la table.

Rouge Sang Martin Doepner

Un Huis clos d'époque avec signature

(...) ROUGE SANG, malgré des trous et des invraisemblances de scénario en seconde partie et un dénouement apparemment ajouté qui gâche la sauce, possède des atouts. Le premier tient à la qualité des deux interprètes principaux, Isabelle Guérard (...) et Lothaire Bluteau.

Rouge Sang Martin Doepner

Dérapages au tournant du siècle

Le nombre de rebondissements est hallucinant. Trop (...). Ce qu'on gagne en action est perdu en vraisemblance. Dommage, car dans la première partie, M. Doepner avait réussi à éviter les pièges du film d'époque (...) en s'en tenant à un scénario sobre, dépouillé, efficace, crédible.

Rouge Sang Martin Doepner

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2021. Comédie fantaisiste de Alexandre Astier avec Alexandre Astier, Lionnel Astier, Franck Pitiot. Classement: Général.

Au cours de la seconde moitié du Ve siècle, le roi Arthur rentre d'exil pour tenter de reprendre le contrôle du Royaume de Logres, dirigé par le tyrannique Lancelot-du-Lac. Il est aidé dans sa quête par une poignée de résistants et d’anciens fidèles.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3