Goto main content
3

Stories We Tell

Can. 2012. Documentaire de Sarah Polley . Découvrant que son père n'est pas son géniteur, une cinéaste en plein tournage d'un documentaire sur sa famille ouvre une enquête identitaire. Fascinante odyssée sur la frontière entre documentaire et fiction. Savant amalgame d'archives réelles et composées. Relation touchante entre la cinéaste et son père Michael Polley. (sortie en salle: 19 octobre 2012)

Général
3

Stories We Tell (Stories We Tell)

Général Général

Can. 2012. Documentaire de Sarah Polley .

Découvrant que son père n'est pas son géniteur, une cinéaste en plein tournage d'un documentaire sur sa famille ouvre une enquête identitaire. Fascinante odyssée sur la frontière entre documentaire et fiction. Savant amalgame d'archives réelles et composées. Relation touchante entre la cinéaste et son père Michael Polley. (sortie en salle: 19 octobre 2012)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Alors qu'elle brosse le portrait sur film de sa famille centré sur la figure de sa défunte mère, la cinéaste et actrice torontoise Sarah Polley (MY LIFE WITHOUT ME, AWAY FROM HER) tombe sur des indices selon lesquels Michael Polley, un comédien de Toronto, ne serait pas son véritable père. Son film se transforme aussitôt en une enquête, propulsée par des témoignages de ses frères et soeurs plus âgés qu'elle, ainsi que des proches de Diane Polley. Leurs révélations la conduisent à Montréal, où sa mère, qui jouait en 1978 dans une pièce donnée au théâtre Centaur, aurait eu une liaison avec un membre de la troupe. Mais lequel? Afin de percer ce mystère, Sarah va à la rencontre de l'imprésario de sa mère, Harry Gulkin. Ce dernier lui fait une révélation fracassante.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Entre ses archives réelles et fabriquées de toutes pièces (avec une caméra Super 8 et d'excellents acteurs), son enquête éparpillée en apparence mais très focalisée en vérité, Sarah Polley réalise sur la frontière entre documentaire et fiction un véritable tour de magie. Celle-ci opère dans chaque plan, dans chaque épisode de cette odyssée sur le sens de la famille et de la filiation, qui rejoint par la bande des thèmes (les opportunités à saisir, la poursuite du bonheur, etc.) abordés dans son récent TAKE THIS WALTZ. Même si le dernier tiers du film s'étire inutilement, le charme irrésistible de cet objet ludique et profond ne manque à aucun moment de séduire l'oeil et l'esprit. Film sur la valeur subjective de la vérité, au sens ou l'entend aussi son confrère Atom Egoyan (THE SWEET HEREAFTER), STORIES WE TELL est par ailleurs soudé par la relation privilégiée, très touchante, qui unit la cinéaste à son père Michael Polley. Lequel est à la fois le narrateur, l'objet et la victime de l'enquête en question.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Drame de Edouard Bergeon avec Guillaume Canet, Veerle Baetens, Anthony Bajon. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

1979. Pierre reprend en main la ferme de son père. Dix-sept ans plus tard, marié et père à son tour, il lutte pour maintenir l'entreprise familiale à flot, dans un contexte socio-économique de plus en plus difficile.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3