Go to main content
4

Le Hobbit - Un voyage inattendu (The Hobbit - An Unexpected Journey)

Jeudi 29 Février à 14:45 | Cinépop

É.-U. 2012. Drame fantastique de Peter Jackson avec Martin Freeman, Richard Armitage, Ian McKellen. Un paisible hobbit est choisi par un magicien pour escorter treize nains qui veulent se réapproprier leur royaume niché dans une montagne lointaine, occupée par un féroce dragon. Adaptation fidèle mais trop détaillée et étirée de la première partie du roman de J.R.R. Tolkien. Réalisation vigoureuse et spectaculaire. Jeu imprégné de gravité et de drôlerie. (sortie en salle: 14 décembre 2012)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
4

Le Hobbit - Un voyage inattendu (The Hobbit - An Unexpected Journey)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

É.-U. 2012. Drame fantastique de Peter Jackson avec Martin Freeman, Richard Armitage, Ian McKellen.

Un paisible hobbit est choisi par un magicien pour escorter treize nains qui veulent se réapproprier leur royaume niché dans une montagne lointaine, occupée par un féroce dragon. Adaptation fidèle mais trop détaillée et étirée de la première partie du roman de J.R.R. Tolkien. Réalisation vigoureuse et spectaculaire. Jeu imprégné de gravité et de drôlerie. (sortie en salle: 14 décembre 2012)

Le vénérable Bilbo Baggins écrit à l'intention de son neveu Frodo le récit des aventures qu'il a vécues autrefois aux côtés du magicien Gandalf et d'une troupe de treize nains. À son corps défendant, mais sur l'insistance de Gandalf, le jeune et paisible hobbit s'était joint en tant que cambrioleur à l'expédition de ces fiers guerriers, désireux de se réapproprier leur royaume et son fabuleux trésor niché dans la Montagne solitaire, désormais occupée par le féroce dragon Smaug. Au cours de ce voyage périlleux, les nains, menés par le vaillant prince héritier Thorin, ont affronté trolls, loups, orcs et goblins cruels, avec l'aide du rusé Gandalf pour les sortir des mauvais pas. C'est également durant ce périple que l'insécure Bilbo a rencontré dans une grotte Gollum, un petit être hideux et schizophrène à qui il volera un précieux anneau aux propriétés magiques.

L’AVIS DE MEDIAFILM

L'adaptation en trois films du bref roman pour enfants de Tolkien - dont l'action est antérieure à celle de "Lord of the Rings" - est impossible à justifier autrement que sur le plan mercantile. Du coup, cet épisode initial se révèle certes fidèle au premier tiers du livre, avec quelques ajouts ingénieux, mais beaucoup trop détaillé et étiré, à coups de séquences de poursuites et de batailles répétitives, quoique vigoureuses et spectaculaires à souhait. Prenant la relève de Guillermo Del Toro (PAN'S LABYRINTH), qui avait eu la meilleure idée de réaliser en deux parties cette adaptation du "Hobbit", Peter Jackson atteint toutefois de nouveaux sommets. Son exploitation de la technologie en relief, efficace et inspirée, met en valeur des décors gigantesques et grandioses, à la limite de l'ostentation toutefois. Le tournage en 48 images/seconde, le double de la vitesse habituelle, confère également une définition inégalée aux dites images, jamais floues malgré les brusques mouvements de caméra. Une fois de plus, Andy Serkis en pathétique Gollum vole la vedette aux autres interprètes, dont le jeu offre pourtant le mélange souhaité de gravité et de drôlerie.

Texte : Louis-Paul Rioux

COMMENTAIRES

27 décembre 2018, 16:35:58

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

Décevant, trop enfantin. Ça reste un film divertissant

J'attribue à ce film la Cote 3


02 octobre 2018, 21:23:03

Par : Mathieu Desharnais, Trois-Rivières

Adaptation longuette du premier tiers du roman pour enfants de Tolkien. Récit aux airs de sous-FELLOWSHIP OF THE RING. Réalisation aux mouvements amples et souvent vertigineux. Ton comique. Captivante scène des énigmes avec Gollum. Jeu d'une bonhomie irrésistible de Martin Freeman.

J'attribue à ce film la Cote 3


12 août 2018, 17:46:46

Par : Michaël Gagnon, Sherbrooke

Premier film d’une nouvelle trilogie se situant chronologiquement avant celle « Le Seigneur des anneaux » (2001 à 2003). Introduction longue et laborieuse. Sentiment de déjà-vu. Ton bon enfant détonne de l’intensité dramatique de la précédente trilogie. Réalisation maîtrisée. Mise en scène somptueuse. Photographie magnifique. Effets visuels fabuleux. Très bons interprètes.

J'attribue à ce film la Cote 3


13 janvier 2016, 14:28:51

Par : Mathieu Desharnais, Trois-Rivières

Le film est trop long pour le peu qu'il a a racontée et souffre de la comparaison inévitable avec LA COMMUNAUTÉ DE L'ANNEAU. Heureusement, Gollum fascine de nouveau dans sa captivante scène des énigmes et Martin Freeman est attachant en Bilbo. Notons aussi l'écriture réussie des scènes entre Bilbo et Gandalf.

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3