Goto main content
3

Et maintenant on va où?

Lib. 2011. Comédie dramatique de Nadine Labaki avec Claude Baz Moussawbaa, Yvonne Maalouf, Nadine Labaki. Lasses de voir leurs fils et époux périr à cause de querelles religieuses, des chrétiennes et des musulmanes s'unissent pour assurer la paix dans leur village du Moyen-Orient. Ingénieuse fable tragicomique sur la tolérance et la non-violence. Dialogue coloré. Passages poignants. Réalisation pleine d'aisance. Interprétation épatante. (sortie en salle: 25 mai 2012)

Général
3

Et maintenant on va où? (Et maintenant on va où?)

Général Général

Lib. 2011. Comédie dramatique de Nadine Labaki avec Claude Baz Moussawbaa, Yvonne Maalouf, Nadine Labaki.

Lasses de voir leurs fils et époux périr à cause de querelles religieuses, des chrétiennes et des musulmanes s'unissent pour assurer la paix dans leur village du Moyen-Orient. Ingénieuse fable tragicomique sur la tolérance et la non-violence. Dialogue coloré. Passages poignants. Réalisation pleine d'aisance. Interprétation épatante. (sortie en salle: 25 mai 2012)

Sous l'impulsion d'Amale, la jeune veuve qui tient le café de leur village, des chrétiennes et des musulmanes mettent au point divers stratagèmes visant à distraire leurs fils et leurs époux des conflits religieux meurtriers qui déchirent leur contrée du Moyen-Orient. Elles sabotent ainsi la télévision récemment installée devant la mairie et rusent pour faire loger chez l'habitant des danseuses du ventre ukrainiennes en tournée dans la région. Voyant l'hostilité entre les hommes grimper de plusieurs crans à la suite de la mort d'un adolescent, survenue au cours d'une échauffourée dans la grande ville, Amale et ses compagnes redoublent d'ardeur. De mèche avec le prêtre et le sheikh du village, elles emploient des moyens aussi radicaux qu'inusités pour éviter un bain de sang.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Quatre ans après son charmant CARAMEL, la réalisatrice et actrice libanaise Nadine Labaki signe une ingénieuse fable tragicomique sur les thèmes de la tolérance et de la non-violence, à nouveau sous l'angle du vécu des femmes du Moyen-Orient. Débutant par une danse triste exécutée par les veuves et mères éplorées au retour du cimetière, le film fait ensuite alterner avec bonheur saynètes loufoques et moments de haute tension. Fertile en astuces mystifiantes dignes du GOODBYE LENIN de Wolfgang Becker ou de notre GRANDE SÉDUCTION nationale, et assaisonné de dialogues colorés, voire parfois grivois, le récit captive de bout en bout, malgré quelques naïvetés et simplifications dans le propos. Bien qu'elle n'ait pas bénéficié d'un important budget, Labaki signe une mise en scène pleine d'aisance, qui se distingue jusque dans ses numéros de comédie musicale impromptus, d'un kitsch assumé. Les interprètes, pour la plupart non professionnels, sont tous fort bien dirigés. En particulier Claude Baz Houssawba, bouleversante de sobriété dans le rôle de la mère endeuillée de l'adolescent malchanceux.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Comédie de Sophie Letourneur avec Jonathan Cohen, Marina Foïs, Jacqueline Kakou. Classement: 13 ans +.

Une pianiste de concert tombe involontairement enceinte par la faute de son mari et agent qui, à 40 ans, s'est découvert un soudain désir de paternité. Arborant un ventre anormalement gros, l'artiste dépassée voit son conjoint vivre sa grossesse par procuration.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3