Aller au contenu principal
5

388 Avenue Arletta (388 Arletta Avenue)

Can. 2011. Thriller de Randall Cole avec Nick Stahl, Mia Kirshner, Devon Sawa. À Toronto, un inconnu espionne et manipule secrètement un jeune couple. Prémisse prometteuse inégalement exploitée. Récit réservant peu de surprises. Climat de paranoïa bien forgé. Procédé technique déjà vu. Interprètes convaincus. (sortie en salle: 15 juin 2012)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
5

388 Avenue Arletta (388 Arletta Avenue)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

Can. 2011. Thriller de Randall Cole avec Nick Stahl, Mia Kirshner, Devon Sawa.

À Toronto, un inconnu espionne et manipule secrètement un jeune couple. Prémisse prometteuse inégalement exploitée. Récit réservant peu de surprises. Climat de paranoïa bien forgé. Procédé technique déjà vu. Interprètes convaincus. (sortie en salle: 15 juin 2012)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Les Films Séville
Du jour au lendemain, James Deakin, publicitaire torontois, et son épouse Amy en viennent à croire qu'ils sont la proie d'un mystérieux inconnu qui les espionne et les manipule secrètement: leur réveille-matin sonne au beau milieu de la nuit; leur auto-radio fait jouer un CD qui ne leur appartient pas; des objets sont déplacés dans la maison, etc. Ces manifestations étranges réveillent des tensions au sein du couple. De retour à la maison à la suite d'une dispute acrimonieuse, James découvre qu'Amy a quitté le domicile. Refusant de croire que celle-ci est partie de son plein gré, et constatant que les phénomènes bizarres se poursuivent, il en vient à soupçonner qu'un ancien ami cherche à se venger de lui. Abandonné par la police impuissante devant la situation, le jeune homme poursuit sa propre enquête, qui s'apparente à une véritable descente aux enfers.

L’AVIS DE MEDIAFILM

En cette ère du tout numérique et de paranoïa orwellienne, la prémisse de ce troisième long métrage du Torontois Randall Cole (REAL TIME, 19 MONTHS) ne manque pas de potentiel. Le cinéaste tient ses promesses au premier acte, plaçant ses personnages sur l'échiquier, forgeant son climat et justifiant l'installation, à l'insu du couple, de dizaines de caméras de surveillance dans leur maison - à travers lesquelles la tragédie va nous parvenir, suivant un procédé déjà exploité dans CLOVERFIELD et la série PARANORMAL ACTIVITY. Mais une fois le concept technique ancré et la géographie du récit établie, le scénario débobine une intrigue convenue cumulant les invraisemblances et réservant peu de surprises. Dans le rôle du couple à la dérive, Nick Stahl et Mia Kirshner jouent le jeu avec conviction. En ancien ami blessé par la vie, Devon Sawa procure à ce thriller aux images froides et montées à la hache ses rares instants d'émotion.

Texte : Ismaël Houdassine

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3