Goto main content
5

Y'en aura pas de facile

Can. 2010. Comédie de Marc-André Lavoie avec Rémy Girard, Hugo St-Onge-Paquin, Suzanne Clément. Afin de compléter son inscription à un réseau de rencontres sur Internet, un biographe quinquagénaire raconte à la caméra son existence rocambolesque. Récits entremêlés à la chronologie fracturée, sur les thèmes de l'imposture et des faux-semblants. Scénario fabriqué. Quelques échanges amusants. Réalisation correcte mais un peu terne. Personnages schématiques incarnés avec aplomb. (sortie en salle: 27 août 2010)

Général
5

Y'en aura pas de facile (Y'en aura pas de facile)

Général Général

Can. 2010. Comédie de Marc-André Lavoie avec Rémy Girard, Hugo St-Onge-Paquin, Suzanne Clément.

Afin de compléter son inscription à un réseau de rencontres sur Internet, un biographe quinquagénaire raconte à la caméra son existence rocambolesque. Récits entremêlés à la chronologie fracturée, sur les thèmes de l'imposture et des faux-semblants. Scénario fabriqué. Quelques échanges amusants. Réalisation correcte mais un peu terne. Personnages schématiques incarnés avec aplomb. (sortie en salle: 27 août 2010)

Afin de compléter son inscription à un réseau de rencontres sur Internet, Réjean, un architecte devenu biographe pour les gens riches et célèbres, entreprend de raconter via une caméra vidéo l'essentiel de son parcours professionnel et sentimental. Élevé par une mère escorte et un beau-père policier, le quinquagénaire a dans sa jeunesse vécu avec l'impétueuse Sophie, qui a failli l'empêcher de devenir multimillionnaire. Puis il a eu une brève liaison avec la renfermée Marie, qui ne jouait pas franc-jeu avec lui. Enfin, il a épousé Murielle, une femme de caractère qui n'est cependant pas parvenue à le convaincre d'adopter un enfant. Or, le jour où cette dernière a menacé de le quitter, juste après qu'il eut appris son congédiement de la firme d'architectes où il travaillait, le couple a échappé de justesse à un terrible drame.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Dans la veine du sympathique BLUFF, qu'il avait coréalisé avec Simon-Olivier Fecteau, Marc-André Lavoie signe un deuxième long métrage reprenant la formule des récits entremêlés à la chronologie fracturée, gravitant autour des thèmes de l'imposture, de la malhonnêteté et des faux-semblants. Mais cette fois, la sauce ne prend pas. La réalisation, bien que correcte dans l'ensemble, manque de punch et de fantaisie. Le scénario, trop fabriqué, laisse voir ses coutures, tandis que les histoires qui se succèdent et s'entrechoquent s'avèrent rarement drôles ou touchantes, en plus d'avoir des airs de déjà vu. Dès lors, que le protagoniste-narrateur fabule sa vie ou non à partir des biographies de ses différents clients importe peu, tant les péripéties qu'il raconte ne suscitent qu'un intérêt mitigé. Des interprètes de talent incarnent avec aplomb des personnages schématiques. Emmanuel Bilodeau se démarque particulièrement au cours d'échanges rigolos, à la limite de l'absurde, avec un Nicolas Canuel solide dans le rôle du voleur paumé.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Roum. 2019. Comédie policière de Corneliu Porumboiu avec Vlad Ivanov, Catrinel Marlon, Rodica Lazar. Classement: 13 ans +.

Un inspecteur roumain corrompu se rend aux îles Canaries pour apprendre la langue des siffleurs. Celle-ci lui permettra de déjouer ses collègues policiers lors de l'évasion à Bucarest d'un petit gangster, qui a volé un magot au commanditaire de l'opération.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3