Goto main content
4

Le Discours du roi (The King's Speech)

G.-B. 2010. Drame historique de Tom Hooper avec Colin Firth, Geoffrey Rush, Helena Bonham Carter. Dans les années 1930, l'amitié inattendue entre le duc de York, futur George VI, et le thérapeute qui l'a aidé à surmonter son défaut d'élocution. Oeuvre spirituelle et inspirée sur l'identité et l'expression de soi. Intrigue un peu mince. Réalisation d'un classicisme inspiré. Splendide performance de C. Firth. (sortie en salle: 10 décembre 2010)

Général
4

Le Discours du roi (The King's Speech)

Général Général

G.-B. 2010. Drame historique de Tom Hooper avec Colin Firth, Geoffrey Rush, Helena Bonham Carter.

Dans les années 1930, l'amitié inattendue entre le duc de York, futur George VI, et le thérapeute qui l'a aidé à surmonter son défaut d'élocution. Oeuvre spirituelle et inspirée sur l'identité et l'expression de soi. Intrigue un peu mince. Réalisation d'un classicisme inspiré. Splendide performance de C. Firth. (sortie en salle: 10 décembre 2010)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Distributeur :
Récompenses
Grande-Bretagne, années 1930. Albert, le duc de York, souffre d'un grave problème d'élocution. Tous les traitements reconnus étant restés sans effet, son épouse Elizabeth fait appel à l'Australien Lionel Logue, un thérapeute aux méthodes singulières fondées sur la psychothérapie. Une fois oubliée la désastreuse première rencontre, Albert se met en devoir de suivre avec assiduité les leçons de Logue. Ce dernier devient au fil des mois son confident, son complice, voire son conseiller, lorsque la désastreuse administration de son frère Edward VIII, qui a succédé sur le trône à leur père George V, plonge le royaume dans le scandale et la tourmente. L'assurance acquise auprès de Logue permettra à Albert de succéder à son frère, lorsque celui-ci abdiquera par amour pour une Américaine divorcée.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Le prodige anglais Tom Hooper ("Elizabeth I", "John Adams", THE DAMNED UNITED) livre à 37 ans un film mature, loquace, spirituel, d'un classicisme inspiré, manifestement conçu pour plaire des deux côtés de l'Atlantique. L'intrigue un peu mince, sur les thèmes de l'identité et de l'expression de soi, est soigneusement faufilée dans un recueil de scènes humoristiques ou décoratives dont certaines se révèlent, rétrospectivement, plus ou moins utiles à l'enjeu principal. Aussi, on peut reprocher à ce téléthéâtre haut de gamme et ludique, aux décors et costumes élaborés, un certain manque d'ampleur historique. Hooper fait bonne mesure au moyen d'une réalisation fine, en apothéose au dernier acte. Film d'acteurs avant tout, THE KING'S SPEECH ensorcelle grâce à la performance de Colin Firth, vulnérable et touchant en monarque sans voix. Geoffrey Rush et Helena Bonham Carter sont également très solides dans des rôles plus loquaces, nantis des meilleures répliques.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame de Chloé Zhao avec Frances McDormand, David Strathairn, Linda May. Classement: En attente de classement.

Au chômage depuis la fermeture de sa ville minière du Nevada, une veuve sexagénaire adopte un mode de vie nomade, en parcourant le pays à bord de sa camionnette et en trouvant de petits boulots temporaires à chacune de ses haltes.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3