Go to main content
4

L'Immortel

Fr. 2010. Drame policier de Richard Berry avec Jean Reno, Kad Merad, Marina Foïs. Ayant survécu à une tentative d'assassinat, un ancien parrain de la mafia marseillaise tente d'identifier puis d'éliminer ceux qui ont voulu sa mort. Variation efficace sur le thème de la vengeance. Récit comportant plusieurs invraisemblances. Réalisation efficace et soignée. Rythme soutenu. Interprètes convaincants. (sortie en salle: 8 octobre 2010)

13 ans + (violence)
4

L'Immortel (L'Immortel)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

Fr. 2010. Drame policier de Richard Berry avec Jean Reno, Kad Merad, Marina Foïs.

Ayant survécu à une tentative d'assassinat, un ancien parrain de la mafia marseillaise tente d'identifier puis d'éliminer ceux qui ont voulu sa mort. Variation efficace sur le thème de la vengeance. Récit comportant plusieurs invraisemblances. Réalisation efficace et soignée. Rythme soutenu. Interprètes convaincants. (sortie en salle: 8 octobre 2010)

Charly Matteï, ex parrain de la mafia marseillaise, est victime d'une tentative d'assassinat dans un stationnement souterrain. Le passé aurait donc rattrapé celui qui avait tiré un trait sur ses activités criminelles et qui menait depuis une vie rangée auprès de son épouse et de ses deux enfants. La capitaine de police Marie Goldman, qui enquête sur cet événement, flaire une piste qui pourrait la conduire jusqu'aux auteurs du meurtre de son mari, flic lui aussi. Prévenu par un vieil ami qu'il est sous étroite surveillance policière, Matteï, à sa sortie de l'hôpital, ouvre sa propre enquête avec l'aide de son avocat. Son but: éliminer un par un ceux qui ont voulu sa mort.

L’AVIS DE MEDIAFILM

L'acteur et cinéaste Richard Berry profite de la renaissance du polar français (de 36, QUAI DES ORFÈVRES à RAPT) pour exploiter le filon des intrigues mafieuses. Sa variation efficace quoique peu originale sur le thème de la vengeance et de l'honneur bafoué s'inspire en partie d'un roman de Franz-Olivier Giesbert. Le récit, peuplé de personnages secondaires esquissés à gros traits, n'en demeure pas moins captivant, porté par un rythme trépidant qui balaie les invraisemblances sous le tapis. Derrière la caméra, Berry exploite le contraste entre la beauté chaude de l'arrière-pays provençal et la violence froide de ses personnages, qu'il met en scène de manière parfois stylisée. Si Jean Reno (LES RIVIÈRES POURPRES) ne provoque aucune surprise en dur à cuire, il en va autrement de Kad Merad et Jean-Pierre Darroussin. Rompus aux rôles de comiques ou de héros du quotidien, ils montrent ici un profil énigmatique surprenant.

Texte : André Lavoie

Revue de presse

L'Homme de Marseille

Avec ses dialogues (...) parfois pompeux, ses nombreuses scènes de fusillades et ses personnages unidimentionnels, on ne peut pas dire que Richard Berry donne dans la nuance. Si faire un film à l’américaine signifie signer un polar impersonnel et bourré de clichés au récit simpliste, eh bien c’est réussi.

Immortel, L' Richard Berry

Le Film noir marseillais

Richard Berry (...) aborde avec poigne le thème classique du vengeur solitaire et signe une magistrale pavane pour un Reno presque défunt. Le casting est à l'unisson: Marina Foïs, émouvante, renouvelle le stéréotype de la femme flic, et Kad Merad (...) démontre qu'il sait jouer autre chose que les gentils.

Immortel, L' Richard Berry

Complaisant

Pour son 4e film comme réalisateur, Richard Berry se la joue Olivier Marchal avec un zeste de Scorsese: hémoglobine qui gicle au ralenti sur un air de Tosca (...) et second rôle qui singe le Joe Pesci des AFFRANCHIS. Bref, L'IMMORTEL (...) digère mal ses références et confond le baroque avec la complaisance.

Immortel, L' Richard Berry

Un Ange exterminateur à Marseille

Le montage est nerveux (...) et les décors luxueux, même quand ils sont censés être sordides. (...) Le plaisir de l'exécution ne sera pas gâché pour autant, puisque le scénario (...) démonte ces plaidoiries, le remord est feint, la famille inexistante. Mais le spectacle moralisateur de la violence est bien là.

Immortel, L' Richard Berry

Non!

(...) Jean Reno, plus raide que jamais en ancien hors-la-loi obligé de reprendre du service, Kad Merad, dont on ne sait si son rôle de méchant est une blague ou pas, (...) un scénario chancelant (...) et aux rebondissements convenus. (...) La fin ressemble (...) à une pub pour une assurance-vie du troisième âge.

Immortel, L' Richard Berry

Ce mortel ennui

S’il suffisait d’aligner des scènes de violence pour faire un bon polar, L'IMMORTEL serait un chef-d’œuvre. L’ennui, c’est qu’on s’y ennuie, entre la minceur de l’histoire et la superficialité des personnages. (...) Entre deux jets d’hémoglobine, Marseille sert de décor, avec ses clichés ressassés.

Immortel, L' Richard Berry

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3