Go to main content
4

Jo pour Jonathan

Qué. 2010. Drame de Maxime Giroux avec Raphaël Lacaille, Jean-Sébastien Courchesne, Vanessa Pilon. En voulant imiter son grand frère, un adolescent lavalois participe en cachette à une course urbaine illégale, provoquant du coup une série d'événements dramatiques. Récit mince mais évocateur sur la mésadaptation sociale d'une certaine jeunesse. Enjeux moraux délicats abordés sur un mode quasi lyrique. Réalisation étudiée. Interprétation naturelle. (sortie en salle: 18 mars 2011)

13 ans +
4

Jo pour Jonathan (Jo pour Jonathan)

13 ans + 13 ans +

Qué. 2010. Drame de Maxime Giroux avec Raphaël Lacaille, Jean-Sébastien Courchesne, Vanessa Pilon.

En voulant imiter son grand frère, un adolescent lavalois participe en cachette à une course urbaine illégale, provoquant du coup une série d'événements dramatiques. Récit mince mais évocateur sur la mésadaptation sociale d'une certaine jeunesse. Enjeux moraux délicats abordés sur un mode quasi lyrique. Réalisation étudiée. Interprétation naturelle. (sortie en salle: 18 mars 2011)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Pays :
Distributeur :
Métropole Films Distribution
Producteurs :
Discret, peu confiant en lui, Jo vit dans l'ombre de son grand frère Thomas, dont il partage la passion pour les courses urbaines disputées dans le circuit clandestin de leur quartier lavalois. Un soir, l'adolescent participe en cachette à une de ces compétitions, bien qu'il ne possède ni permis de conduire ni argent. De sorte que lorsqu'il perd, le garçon paniqué fuit les lieux sans payer le vainqueur. Lequel, le matin suivant, vandalise avec sa bande la voiture de Thomas. Furieux, ce dernier force son petit frère à lui rembourser les coûts de la réparation puis propose un quitte ou double au conducteur lésé. Entretemps, Jo, flanqué de son meilleur ami, commet de petits vols afin de réunir la somme qu'il doit à Thomas.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Reprenant l'esthétique de son premier long métrage DEMAIN - ton hyperréaliste, dialogue économe, emploi judicieux du hors champ, plans étudiés, souvent sombres, musique prégnante, - Maxime Giroux traite ici de la mésadaptation de certains jeunes aux codes de la société, à travers un récit mince mais évocateur, qui aborde sur un mode quasi lyrique des enjeux moraux extrêmement délicats. À la fois léthargique et animé d'une énergie mal canalisée, qui va de pair avec un sentiment fallacieux d'invincibilité propre à l'adolescence, le protagoniste est prêt à tout pour gagner l'estime de son aîné bienveillant et protecteur. Lequel, paumé et engoncé dans la routine, est pourtant loin de se considérer comme un modèle à suivre, enviant au contraire le potentiel de son cadet. Un constat qui rend encore plus poignante la suite des événements, campés dans une banlieue grise et aliénante, néanmoins filmée de manière expressive par Sara Mishara, fidèle collaboratrice de Giroux. Raphaël Lacaille et Jean-Sébastien Courchesne font montre d'un grand naturel dans leur incarnation de ces deux frères soudés par une complicité touchante.

Texte : Louis-Paul Rioux

Revue de presse

Le Vide

On reconnaîtra ici le talent de Giroux pour faire parler les images et taire les personnages. Les mots ne sont qu'absurdité dans les situations de douleur morale. Les images et le silence ont plus à dire. À condition, bien sûr, de maîtriser le langage visuel, ce que fait admirablement Giroux dont le second film est une belle réussite.

Jo pour Jonathan Maxime Giroux

Bouleversante Grisaille

Oeuvre âpre d’où les dialogues sont pratiquement absents, JO POUR JONATHAN est tout sauf aimable. Mais ce (...) film de Maxime Giroux porte en lui une grande force dramatique et un parti-pris esthétique rigoureux qui lui ont permis de vivre une belle vie dans les festivals depuis un an. Ses multiples tons de gris (...) et le vide désespérant dans lequel vivent ses personnages rappellent (...) TOUT EST PARFAIT, d’Yves-Christian Fournier.

Jo pour Jonathan Maxime Giroux

Me and My Car

It’s a fairly thin narrative but it still manages to make quite an impact, in large part because Lacaille is so good as Jo. (...) Giroux does a good job of capturing the feel of this culture, with a number of scenes shot at real-life illegal car races, and he wisely avoids glamorizing the car-race subculture or even really focusing on the races themselves.

Jo pour Jonathan Maxime Giroux

Le Goût amer de l'Amérique

Maxime Giroux est un cinéaste de partis pris. Ses films évitent les mots, préfèrent ces gestes qui parlent. Jamais les émotions ne sont appuyées par d’interminables montées musicales. Il y a ici une économie d’effets afin de traduire la dureté de la vie, son goût âcre, l’impact sournois du rouleau compresseur que peut devenir la société.

Jo pour Jonathan Maxime Giroux

A Quebec Teenage Drama

It’s not a pretty picture, and many might find the film’s stark tone to be simply depressing. But Giroux’s filmmaking talent, and the performances of his young cast, make this well worth seeing - a feel-bad movie to offset the Quebec film mainstream’s shiny baubles of mediocre crap.

Jo pour Jonathan Maxime Giroux

Carcasses

Bien servi par les éclairages naturels de Sara Mishara, qui ne cherche jamais à rendre jolie la grisaille ambiante, et le montage fluide et hypnotique de Mathieu Bouchard-Malo, ce film de Maxime Giroux, coécrit avec Alexandre Laferrière, se laisse apprivoiser lentement mais s'ancre dans notre esprit pour longtemps.

Jo pour Jonathan Maxime Giroux

Clearly Indebted to Gus Van Sant

Shot on grainy, washed-out 16 mm, the pic has a strong feel for composition, and amplifies the impact of its more shocking moments by neatly leaving them offscreen.

Jo pour Jonathan Maxime Giroux

Tristesse, modèle social

Comme dans DEMAIN, le cinéaste montre un sens de l'observation aigu de la misère tant sociale que morale. Pénétrante est l'organisation de son film, plus dynamique que celle du précédent long métrage. La lenteur du regard qui s'ensuit paraît moins obsessive, et est en cela plus juste. Ses personnages prennent également de plus d'épaisseur (...), jouissant de la plus grande proximité d'un regard qui ne manque plus d'empathie, qui est tendre même.

Jo pour Jonathan Maxime Giroux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2022. Drame de Frédéric Tellier avec Gilles Lellouche, Pierre Niney, Emmanuelle Bercot. Classement: .

En France, un avocat spécialisé en droit environnemental et une militante écologiste se battent chacun de leur côté pour faire interdire un pesticide mortel, dont les avantages économiques sont âprement défendues par un lobbyiste influent.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3