Go to main content
4

Ennemis publics (Public Enemies)

É.-U. 2009. Drame policier de Michael Mann avec Johnny Depp, Christian Bale, Marion Cotillard. Dans les années 1930, un agent fédéral et son équipe s'efforcent de capturer la bande du braqueur de banques John Dillinger. Récit assez fidèle aux faits historiques. Contexte de la Dépression peu exploité. Réalisation soignée, mais manquant par moments d'impact dramatique. Bonne interprétation. (sortie en salle: 1 juillet 2009)

13 ans + (violence)
4

Ennemis publics (Public Enemies)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

É.-U. 2009. Drame policier de Michael Mann avec Johnny Depp, Christian Bale, Marion Cotillard.

Dans les années 1930, un agent fédéral et son équipe s'efforcent de capturer la bande du braqueur de banques John Dillinger. Récit assez fidèle aux faits historiques. Contexte de la Dépression peu exploité. Réalisation soignée, mais manquant par moments d'impact dramatique. Bonne interprétation. (sortie en salle: 1 juillet 2009)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
En 1933, peu après l'évasion du voleur de banques John Dillinger d'un pénitencier de l'Indiana, J. Edgar Hoover, directeur du Bureau of Investigation, charge l'agent Melvin Purvis de capturer ce criminel, devenu dans les médias l'ennemi public numéro un. Fort de cette publicité, ce dernier reprend les braquages à Chicago, tout en entamant une liaison avec Billie Frechette, préposée au vestiaire d'un restaurant. Se laissant surprendre chez lui en compagnie de la jeune femme, Dillinger est arrêté et de nouveau incarcéré. Mais il parvient à s'évader puis reprend ses activités criminelles, aux côtés de l'impulsif Baby Face Nelson. Le vent tourne cependant lorsque Billie est arrêtée comme complice. Traqué, perdant de sa superbe, Dillinger est finalement abattu à la sortie d'un cinéma par un des hommes de Purvis, le 22 juillet 1934.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après plusieurs films ou téléfilms à moyen budget sur le même sujet, dont ceux tournés par Max Nosseck en 1945 et John Milius en 1973, Michael Mann sort l'artillerie lourde pour raconter à sa façon les dernières années du célèbre criminel. Force est de constater que son récit demeure assez fidèle aux faits historiques, y compris ceux concernant la formation du FBI tel qu'on le connaît aujourd'hui. Pourtant, de la part du réalisateur de HEAT, THE INSIDER et COLLATERAL, l'ensemble déçoit un peu. Outre quelques scènes de fusillades musclées et un dénouement à la temporalité dilatée assez réussi, le film manque de tonus dramatique. Et son aspect luxueux, léché, fait assez peu ressentir le contexte d'extrême pauvreté de la Grande Dépression. Johnny Depp a néanmoins beaucoup de présence dans le rôle de Dillinger, qu'il incarne à la manière d'un homme séducteur et charismatique mais plein de contradictions, assez loin en somme du héros romantique que le public aimait voir en lui.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3