Goto main content
2

Un Conte de Noël

Fr. 2008. Drame psychologique de Arnaud Desplechin avec Catherine Deneuve, Mathieu Amalric, Jean-Paul Roussillon. Une famille réunie pour les Fêtes doit faire face à la grave maladie de la mère, ainsi qu'au retour du cadet excentrique après cinq années de bannissement. Hommage généreux et moderne à la famille et aux films d'Ingmar Bergman. Écriture fine, spirituelle, souvent cruelle. Mise en scène virtuose, aux échappées contrôlées. Distribution de haut calibre, parfaite à tous égards. (sortie en salle: 21 novembre 2008)

Général
2

Un Conte de Noël (Un Conte de Noël)

Général Général

Fr. 2008. Drame psychologique de Arnaud Desplechin avec Catherine Deneuve, Mathieu Amalric, Jean-Paul Roussillon.

Une famille réunie pour les Fêtes doit faire face à la grave maladie de la mère, ainsi qu'au retour du cadet excentrique après cinq années de bannissement. Hommage généreux et moderne à la famille et aux films d'Ingmar Bergman. Écriture fine, spirituelle, souvent cruelle. Mise en scène virtuose, aux échappées contrôlées. Distribution de haut calibre, parfaite à tous égards. (sortie en salle: 21 novembre 2008)

Junon Vuillard a besoin d'une greffe de moelle osseuse pour mettre en échec le lymphome rare qui menace de la tuer. Deux donneurs sont compatibles: Paul, son petit-fils psychotique, et Henri, son cadet, mouton noir de la famille et noceur irresponsable, conçu autrefois dans l'espoir qu'il sauve son frère aîné de la leucémie. En vain. Après cinq années de bannissement décrétées par sa soeur Élizabeth, une dramaturge réputée à l'autorité de qui la famille s'était soumise, Henri est invité à passer les Fêtes à la maison, où il débarque avec Faunia, sa copine excentrique. Avec la tension palpable entre Elizabeth et Henri, et les jeux de vérité auxquels ce dernier se livre avec Junon, les Vuillard s'apprêtent à passer un Noël pas comme les autres.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Trois ans après son fascinant ROIS & REINE, Arnaud Desplechin se surpasse avec cet hommage moderne à la famille et aux films d'Ingmar Bergman, FANNY ET ALEXANDRE en tête. Au moyen d'une écriture fine, spirituelle, souvent cruelle, Desplechin érige son histoire, creuse ses personnages. Au tout début du film, ceux-ci apparaissent comme des puits ouverts, impudiques. À la toute fin, ce sont des édifices construits, habités, limpides. Entre ces deux extrémités, UN CONTE DE NOËL raconte trois journées d'amours refoulées et de rancoeurs affichées. Desplechin divise son scénario en chapitres en apparence arbitraires, qui lui permettent, subtilement, de déplacer le point de vue (par des adresses à la caméra), de décaler la perspective, de provoquer le désordre. Tous ces éléments trouvent leur cohérence dans le mouvement continu de sa mise en scène virtuose, marquée par une caméra aux jeux d'iris étudiés, qui ici donne l'impression qu'elle va s'évanouir, là qu'un tableau immobile se met en action. La distribution de haut calibre, parfaite à tous égards, prend un plaisir évident à participer à ce grand moment de cinéma.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame de Chloé Zhao avec Frances McDormand, David Strathairn, Linda May. Classement: En attente de classement.

Au chômage depuis la fermeture de sa ville minière du Nevada, une veuve sexagénaire adopte un mode de vie nomade, en parcourant le pays à bord de sa camionnette et en trouvant de petits boulots temporaires à chacune de ses haltes.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3