Goto main content
2

Still Walking (Aruitemo Aruitemo)

Jap. 2008. Drame psychologique de Hirokazu Kore-eda avec Hiroshi Abe, Yui Natsukawa, You. Les retrouvailles teintées de ressentiment d'une famille commémorant la disparition du fils préféré, qui a péri quinze ans plus tôt en voulant sauver un jeune de la noyade. Éphéméride familiale douce-amère et patiente. Dialogues finement ciselés. Mise en scène subtilement allusive. Jeu d'ensemble naturel et homogène. (sortie en salle: 6 novembre 2009)

Général
2

Still Walking (Aruitemo Aruitemo)

Général Général

Jap. 2008. Drame psychologique de Hirokazu Kore-eda avec Hiroshi Abe, Yui Natsukawa, You.

Les retrouvailles teintées de ressentiment d'une famille commémorant la disparition du fils préféré, qui a péri quinze ans plus tôt en voulant sauver un jeune de la noyade. Éphéméride familiale douce-amère et patiente. Dialogues finement ciselés. Mise en scène subtilement allusive. Jeu d'ensemble naturel et homogène. (sortie en salle: 6 novembre 2009)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
À chaque été, les Yokoyama se réunissent à l'anniversaire de la mort de Junpei, l'aîné qui a péri quinze ans plus tôt en sauvant un jeune de la noyade. Pendant que mère et fille préparent le repas, le père, médecin à la retraite bourru et amer, s'enferme dans son bureau en attendant l'arrivée de Ryôta, le cadet mal aimé, qui cette année débarque accompagné de sa nouvelle épouse et de son enfant né d'un premier mariage. L'ombre du défunt, considéré depuis toujours comme le fils favori, plane sur les retrouvailles teintées de ressentiment. Alors que Ryôta ne sait comment trouver grâce aux yeux de son père et que sa soeur convoite la maison parentale, la mère tente tant bien que mal de réconcilier tout le monde.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Quatre ans après NOBODY KNOWS, Hirokazu Kore-eda revient avec une autre prégnante histoire de famille marquée par l'absence de l'un des membres. Se gardant bien d'adopter le point de vue de l'un ou l'autre protagoniste, l'auteur nous convie à partager une journée d'intimité de cette cellule familiale comme si nous en étions les invités privilégiés. Chaque dialogue, parfaitement ciselé, chaque image, admirablement cadrée, et chaque son, même le plus anodin, contribue à poser patiemment les pièces de cette mosaïque douce-amère, versant par moments dans l'humour cruel. Fort attentive aux détails et aux non-dits, la mise en scène, de facture classique, exploite brillamment les espaces clos, afin de bien circonscrire les enjeux dramatiques, sans appuyer inutilement. D'un naturel vibrant, les comédiens livrent un jeu d'ensemble tout à fait homogène. Le grand maître du cinéma nippon Yasujiro Ozu aurait été fier d'y reconnaître le prolongement de son oeuvre.

Texte : Jean Beaulieu

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame de Chloé Zhao avec Frances McDormand, David Strathairn, Linda May. Classement: En attente de classement.

Au chômage depuis la fermeture de sa ville minière du Nevada, une veuve sexagénaire adopte un mode de vie nomade, en parcourant le pays à bord de sa camionnette et en trouvant de petits boulots temporaires à chacune de ses haltes.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3