Goto main content
3

Lire et détruire (Burn After Reading)

É.-U. 2008. Comédie de Joel Coen, Ethan Coen avec George Clooney, Frances McDormand, Brad Pitt. En voulant tirer profit d'un manuscrit compromettant pour la CIA, deux gagne-petit déclenchent une série de drames et de malentendus. Production tonique et faussement désinvolte. Scénario bien articulé, au foyer changeant. Réalisation précise. Interprétation jouissive. (sortie en salle: 12 septembre 2008)

13 ans + (langage vulgaire)
3

Lire et détruire (Burn After Reading)

13 ans + (langage vulgaire) 13 ans + (langage vulgaire)

É.-U. 2008. Comédie de Joel Coen, Ethan Coen avec George Clooney, Frances McDormand, Brad Pitt.

En voulant tirer profit d'un manuscrit compromettant pour la CIA, deux gagne-petit déclenchent une série de drames et de malentendus. Production tonique et faussement désinvolte. Scénario bien articulé, au foyer changeant. Réalisation précise. Interprétation jouissive. (sortie en salle: 12 septembre 2008)

Furieux contre la haute direction de la CIA, qui l'a forcé à démissionner, Osborne Cox décide de se venger en écrivant ses mémoires. Mais le manuscrit, sur support numérique, tombe accidentellement entre les mains de Linda et Chad, employés d'un centre de conditionnement physique. Voyant la Providence leur sourire enfin, les deux collègues tentent de tirer profit de leur découverte en mettant au point un projet de chantage. Ils ignorent toutefois que, ce faisant, ils déclencheront une série d'incidents potentiellement meurtriers impliquant, outre la CIA et le KGB, l'épouse glaciale de Cox et son amant névrosé. Lequel, tout comme Linda, fréquente les sites de rencontre dans Internet.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Un an à peine après avoir pondu leur opus le plus sombre en carrière (NO COUNTRY FOR OLD MEN), récompensé de plusieurs oscars, Joel et Ethan Coen signent une comédie absurde bien de leur cru, désinvolte en apparence, très articulée en vérité, conjuguée sur les thèmes de l'outrecuidance des décideurs, de l'impuissance des petits et, presque en aparté, de la dictature de la beauté. Le scénario, au foyer changeant rappelant les cadavres exquis, nous emporte dans une sorte de ronde au coeur du Washington contemporain, où l'infiniment petit (deux naïfs besogneux) et l'infiniment grand (l'aristocratie de la Capitale américaine) se rejoignent accidentellement, au gré d'une série de situations cocasses, parfois même désopilantes, en descendance directe avec THE BIG LEBOWSKI. Visiblement dans le coup, les acteurs jouent leur partition, ici de façon caricaturale (McDormand, Pitt, Malkovich), là de manière plus nuancée (Clooney, Swinton, Jenkins), dans un ensemble résolument cohérent, mis en scène avec une précision sublimée dans le plaisir.

Texte : Martin Bilodeau

COMMENTAIRES

26 décembre 2018, 23:07:20

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

Très drôle, bon montage, bons interprètes, film sous-évalué des frères Coens

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Film d'animation de Joel Crawford. Classement: Général.

Les Crood, un clan préhistorique, font la rencontre des Betterman, plus évolués et vivant dans un site luxuriant. Reconnaissant un des leurs parmi ces étrangers mal dégrossis, les parents Betterman manoeuvrent afin de le séparer de sa compagne, au profit de leur fille.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3