Goto main content
4

Hommes à louer

Can. 2008. Documentaire de Rodrigue Jean . Au cours d'une année, les témoignages de jeunes prostitués mâles travaillant dans le quartier gay de Montréal. Succession de confidences troublantes arrachées avec patience. Récit longue durée suscitant plusieurs redites. Exploitation inventive du huis clos. Témoignages révélateurs mais manquant un peu de variété. (sortie en salle: 25 septembre 2009)

13 ans +
4

Hommes à louer (Hommes à louer)

13 ans + 13 ans +

Can. 2008. Documentaire de Rodrigue Jean .

Au cours d'une année, les témoignages de jeunes prostitués mâles travaillant dans le quartier gay de Montréal. Succession de confidences troublantes arrachées avec patience. Récit longue durée suscitant plusieurs redites. Exploitation inventive du huis clos. Témoignages révélateurs mais manquant un peu de variété. (sortie en salle: 25 septembre 2009)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Pays :
Distributeur :
Le cinéaste Rodrigue Jean a posé sa caméra dans un studio du village gay de Montréal où, pendant une année complète, des jeunes prostitués mâles sont venus se confier et répondre à ses questions. De l'enfance brisée à la dépendance aux drogues, les motifs qui les ont conduits dans la rue diffèrent peu les uns des autres, mais au fur et à mesure de leurs témoignages, les murs de leur prison psychologique semblent de plus en plus visibles.

L’AVIS DE MEDIAFILM

L'Acadien Rodrigue Jean (FULL BLAST, YELLOWKNIFE, LOST SONG) brosse un troublant portrait de groupe à travers une succession de confidences révélatrices, arrachées avec patience, dans un climat de confiance. Cela dit, son parti pris d'échelonner son récit sur douze mois, pour inscrire sa démarche dans la durée, est plutôt mal avisé: le cheminement psychologique de ses sujets, qu'il croit de cette façon pouvoir mieux illustrer, est quasi subliminal et les nombreuses redites occasionnées plombent le film, qui s'étire inutilement. Le cinéaste marque cependant des points sur le plan de la réalisation, qui exploite de façon inventive les possibilités du huis clos, avec la rue, sujet central du film, qui montre tous ses visages à l'arrière-plan.

Texte : Martin Bilodeau

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame de Chloé Zhao avec Frances McDormand, David Strathairn, Linda May. Classement: En attente de classement.

Au chômage depuis la fermeture de sa ville minière du Nevada, une veuve sexagénaire adopte un mode de vie nomade, en parcourant le pays à bord de sa camionnette et en trouvant de petits boulots temporaires à chacune de ses haltes.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3