Aller au contenu principal
4

À l'ouest de Pluton

Qué. 2008. Comédie de moeurs de Henri Bernadet, Myriam Verreault avec David Bouchard, Sandra Jacques, Alexis Drolet. Une journée dans la vie de divers adolescents habitant un quartier résidentiel en banlieue de Québec. Portrait de groupe sympathique. Récit fluide passant sans heurts de la loufoquerie au drame. Dialogues criants de vérité. Réalisation modeste, traversée de moments oniriques. Jeu d'un naturel confondant de jeunes non-professionnels. (sortie en salle: 24 octobre 2008)

13 ans +
4

À l'ouest de Pluton (À l'ouest de Pluton)

13 ans + 13 ans +

Qué. 2008. Comédie de moeurs de Henri Bernadet, Myriam Verreault avec David Bouchard, Sandra Jacques, Alexis Drolet.

Une journée dans la vie de divers adolescents habitant un quartier résidentiel en banlieue de Québec. Portrait de groupe sympathique. Récit fluide passant sans heurts de la loufoquerie au drame. Dialogues criants de vérité. Réalisation modeste, traversée de moments oniriques. Jeu d'un naturel confondant de jeunes non-professionnels. (sortie en salle: 24 octobre 2008)

Année :
Durée :
Photographie :
Montage :
Une journée dans la vie d'un groupe d'adolescents habitant un quartier résidentiel en banlieue de Québec. Au cours d'un exposé en classe, l'un d'eux déplore que Pluton ait perdu son statut de planète. Un autre disserte sur le beurre d'arachides et une autre exprime son intérêt pour Ben Affleck. Lors d'un cours d'éducation physique, deux amies discutent ferme sur l'avenir du Québec, pendant que dans le local de musique, deux copains cherchent un nom original pour leur groupe de rock. Durant une soirée dans la maison familiale d'une amie, un timide à l'âme de poète attend le moment propice pour déclarer sa flamme à celle qu'il aime. Or, la fête, à laquelle ont pris part des jeunes qui n'étaient pas invités, ne tarde pas à dégénérer, pour se poursuivre de façon improvisée dans les rues du quartier.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Tourné avec trois fois rien mais beaucoup de détermination et d'enthousiasme, ce premier long métrage de Henri Bernadet et Myriam Verreault se révèle fort attachant. Avec une grande justesse de ton, passant sans heurts des moments loufoques et légers aux passages dramatiques ou pathétiques, les auteurs ont su capter à merveille le vécu des adolescents d'aujourd'hui. Certes, le sujet rebattu donne lieu à des développements pas foncièrement originaux, mais il a le mérite d'être traité avec une indéniable sincérité. Modeste et fonctionnelle, la mise en scène comporte néanmoins quelques plans quasi abstraits ou oniriques, qui témoignent chez Bernadet et Verreault d'une solide maîtrise du cadrage et de la composition visuelle. Les dialogues justes, souvent hilarants, sont le fruit de la collaboration assidue entre les cinéastes et leurs jeunes interprètes non professionnels, tous confondants de naturel.

Texte : Louis-Paul Rioux

Revue de presse

Aussi touchant qu'attachant

À L'OUEST DE PLUTON est un objet singulier. Une rareté dans le paysage cinématographique québécois. (...). Tourné pour une bouchée de pain (...), il se distingue (...) par l'incroyable travail effectué avec ses acteurs (...). D'un naturel absolument confondant (...), ils sont l'épine dorsale de ce récit en forme de radiographie de la jeunesse québécoise.

À l'ouest de Pluton Henri Bernadet, Myriam Verreault

Portrait hyperréaliste

Inspiré du cinéma-vérité (...), le film alterne entre le récit des péripéties de notre groupe d’ados et des images poétiques et atmosphériques de la banlieue. Laissant beaucoup de place à la spontanéité et à l’improvisation (...), Verreault et Bernadet ont su contourner toute forme de stéréotype ou cliché sur l’adolescence et éviter tout excès dramatique.

À l'ouest de Pluton Henri Bernadet, Myriam Verreault

Pas comme les autres

Le film capte assez bien les états émotifs des adolescents. Quant aux dialogues, on sent ici que les répliques (...) ont reçu l’aval des adolescents (...). Se dégage d'À L'OUEST DE PLUTON une sincérité, une authenticité qui donne envie d’embrasser la démarche des réalisateurs, même si le film comporte (...) quelques défauts.

À l'ouest de Pluton Henri Bernadet, Myriam Verreault

Teen Tribulations

(...) Bernadet and Verreault set out on a six-month mission to cast teens from a local high school for their self-financed micro-budget feature. The result is an ensemble of a dozen non-professional youngsters who are remarkably at ease in front of the camera and able to play off each other in many scenes of surely improvised dialogue.

À l'ouest de Pluton Henri Bernadet, Myriam Verreault

L'Âge de (dé)raison

Ils sont une dizaine. Filles et garçons (...) sous la caméra complice de Myriam Verreault et d'Henry Bernadet. (...) À L'OUEST DE PLUTON (...) est tout simplement réjouissant. Frais, naturel, intelligent et bien loin du maniérisme d'un Gus Van Sant ou des clichés plombés des FOLIES DE GRADUATION ou autres À VOS MARQUES... PARTY!

À l'ouest de Pluton Henri Bernadet, Myriam Verreault

Génération D.I.Y

(...) cette petite production techniquement rudimentaire s'avère néanmoins sympathique, notamment grâce à ses acteurs non professionnels mais très naturels. (...) À L'OUEST DE PLUTON ne nous apprend rien de bien neuf sur l'adolescence, mais l'évocation qu'en font Bernadet et Verreault demeure juste et engageante.

À l'ouest de Pluton Henri Bernadet, Myriam Verreault

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

É.-U. 2020. Drame musical de Steven Spielberg avec Ansel Elgort, Rachel Zegler, Rita Moreno. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

À la fin des années 1950, dans le West Side de New York, un ancien chef de gang blanc tombe amoureux de la soeur du chef d'un clan rival, composé d'immigrés portoricains.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3