Go to main content
2

Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme (No Country for Old Men)

É.-U. 2007. Drame policier de Joel Coen, Ethan Coen avec Tommy Lee Jones, Javier Bardem, Josh Brolin. Un shérif pourchasse un tueur psychopathe à la recherche du vaurien qui lui a subtilisé une mallette contenant plus de deux millions de dollars. Brillante et vigoureuse adaptation du roman de Cormac McCarthy, prenant la forme d'un western contemporain. Scénario puissant à l'humour grinçant. Réalisation tendue et sans compromis. Distribution de haut vol. J. Bardem terrifiant. (sortie en salle: 9 novembre 2007)

13 ans + (violence)
2

Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme (No Country for Old Men)

13 ans + (violence) 13 ans + (violence)

É.-U. 2007. Drame policier de Joel Coen, Ethan Coen avec Tommy Lee Jones, Javier Bardem, Josh Brolin.

Un shérif pourchasse un tueur psychopathe à la recherche du vaurien qui lui a subtilisé une mallette contenant plus de deux millions de dollars. Brillante et vigoureuse adaptation du roman de Cormac McCarthy, prenant la forme d'un western contemporain. Scénario puissant à l'humour grinçant. Réalisation tendue et sans compromis. Distribution de haut vol. J. Bardem terrifiant. (sortie en salle: 9 novembre 2007)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Joel Coen
Ethan Coen
D'après le roman de Cormac McCarthy
Photographie :
Musique :
Montage :
Texas, 1980. Alors qu'il chasse près de la frontière mexicaine, Moss, un vaurien sans avenir, découvre les cadavres d'une bande de passeurs de drogue, et auprès d'eux une mallette contenant plus de deux millions de dollars, dont il s'empare avant de prendre la clé des champs. Or, cet argent est convoité par Chigurh, le tueur psychopathe responsable du massacre, lequel tente aussitôt de remonter la piste de Moss, muni du détecteur lui permettant de retracer la mallette. Ayant analysé la scène du crime, le shérif Bell a tôt fait d'identifier le poursuivant et le poursuivi. Dans l'espoir de protéger Moss et sa conjointe contre la folie meurtrière de Chigurh, le vieil homme, à quelques semaines de la retraite, se lance à leur recherche.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Ce 12e long métrage des frères Coen marque un nouveau sommet dans leur oeuvre, ainsi qu'un retour à l'indépendance après deux opus hollywoodiens plutôt décevants (INTOLERABLE CRUELTY et THE LADYKILLERS). Adapté du roman de Cormac McCarthy (auteur de ALL THE PRETTY HORSES), le vigoureux scénario de ce western contemporain s'articule brillamment autour de trois figures emblématiques d'un Far West en apparence domestiqué, en vérité encore à l'état sauvage. Résultat: un film puissant et désespéré, à l'humour grinçant mais néanmoins ponctué de bouffées d'émotion salvatrices, filmé avec une rigueur quasi ascétique, sans musique et sans compromis commerciaux apparents. La réalisation sur le fil du rasoir oppose les paysages rudes mais tranquilles à la violence des Hommes, créant un mélange saisissant de mélancolie et d'horreur. Mais ce lourd climat serait impossible à créer, cette grande réussite artistique impossible à envisager, sans la superbe photographie de Roger Deakins (complice des Coen depuis BARTON FINK) et la distribution exceptionnelle, au sein de laquelle Javier Bardem compose un des tueurs les plus terrifiants de l'histoire du cinéma.

Texte : Martin Bilodeau

COMMENTAIRES

26 décembre 2018, 20:09:56

Par : Alexis Laperle, Sherbrooke

Un film capable d'être aussi bon sans musique, c'est rare, à noté, la scène de Coin toss est tellement bonne, il faut voir le film, ce ne serait que pour cette scène, ça me donne des frissons. Javier est mémorable et la cinématographie de Roger Deakins est impeccable, mon deuxième préférer des frères Coens, THE BIG LEBOWSKI reste mon préféré.

J'attribue à ce film la Cote 3


05 octobre 2016, 18:19:34

Par : Jason Plante, Gatineau

Medaille de bronze: Josh Brolin, meconnaissable en ce role de petite vermine; Medaille d'argent: Tommy Lee Jones, en flic irracible, ne laissant aucune mauvaises repliques; Medaille d'or: Javier Bardem dans un role qui fait peur, et il est vraiment apeurant. Les freres Cohen ont fait un petit film noir tout en sobriete, nous laissant un petit cote educatif comme le fait les bons films juifs, puise d'une nouvelle de McCormack. Je suis indecis entre le 1 et le 2...

J'attribue à ce film la Cote 3


13 janvier 2016, 14:28:37

Par : Pierre-Louis Prégent, Gatineau

Western moderne au discours puissant, véhiculé tout en subtilité. Tension insoutenable, appuyée par une judicieuse absence de musique et un rythme lent. Brillante réalisation. Interprétation excellente. Javier Bardem mémorable.

J'attribue à ce film la Cote 3


Revue de presse

Les Frères Coen, cannibales lecteurs

La fidélité témoignée par les cinéastes aux dialogues de McCarthy (...) devient parfois, paradoxalement, un risque. (...) La veine comique assassine de l'écrivain serait-elle plus faite pour la page que pour l'oreille? Elle fonctionne ici dans les réparties rêches mais tendres entre les époux Moss.

Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme Joel Coen, Ethan Coen

Le Vieux, le tocard et le dément

Les Coen signent (...) leur retour en grande forme dans un genre de film noir bien à eux, cocktail improbable d'angoisse, d'humour absurde et de contemplation, qui a fait le sel de FARGO et de THE BARBER. Ils adaptent ici avec réussite le livre de Cormac McCarthy.

Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme Joel Coen, Ethan Coen

A Study of Incomprehensible Evil

This movie is a masterful evocation of time, place, character, moral choices, immoral certainties, human nature and fate. It is also, in the photography by Roger Deakins, the editing by the Coens and the music by Carter Burwell, startlingly beautiful, stark and lonely.

Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme Joel Coen, Ethan Coen

Inoubliable!

(...) les frères Coen signent leur meilleur film depuis longtemps (...). On retrouve (...) tout ce qui fait la force et l’originalité du cinéma des frères Coen: humour noir (voire macabre), dialogues truculents, scènes absurdes, violence sanglante, beauté austère des paysages désertiques…

Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme Joel Coen, Ethan Coen

Les Coen en très grande forme

Tout, dans ce film, est stupéfiant: le récit, le ton, la mise en scène, la direction photo (...), sans oublier l'interprétation de haut vol d'une distribution d'ensemble (...) de laquelle émerge notamment un Javier Bardem étonnant. (...) les Coen mènent leur récit de main de maître. Et offrent en prime quelques scènes mémorables.

Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme Joel Coen, Ethan Coen

Du cinéma à l'état pur

Du cinéma à l'état pur, habile, subtil, qui après chaque échappée nihiliste (...) nous saisit d'une émotion inattendue, (...) se révèle pudique jusque dans le meurtre (...) et, au final, montre à quel point les hommes sont prisonniers des rôles que la vie leur a distribués.

Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme Joel Coen, Ethan Coen

A Tense Game of Cat-and-Mouse

(...) NO COUNTRY FOR OLD MEN reps a superior match of source material and filmmaking talent. Cormac McCarthy's (...) brilliant novel is gold for the Coen brothers, who have handled it respectfully but not slavishly, using its built-in cinematic values while cutting for brevity and infusing it with their own touch.

Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme Joel Coen, Ethan Coen

Balade sanglante

NON, CE PAYS N'EST PAS POUR LE VIEIL HOMME renferme autant de moments rigolards que de scènes tragiques, des «gueules» de second plan chères à la cinématographie de Ethan et Joel Coen, des visuels magiques, des plans jamais gratuits et des sons terriblement présents.

Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme Joel Coen, Ethan Coen

La Truculente Noirceur des frères Coen

[C']est une oeuvre tendue sur le fil du rasoir, palpitante comme une artère tranchée (...). Un film coenien comme on les aime, à double fond et double visage, distribuant l'humour et le macabre, la farce sanglante et le pessimisme métaphysique, la puissance du film noir et les magnificences du film de route.

Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme Joel Coen, Ethan Coen

Sombre Amérique

Peuplé de personnages aux gueules impayables, porté par des répliques dangereusement décapantes, NON, CE PAYS N'EST PAS POUR LE VIEIL HOMME brosse le portrait incisif d'une Amérique déchirée entre un Far West fantasmé et le dur climat de violence et de paranoïa qui y règne aujourd'hui.

Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme Joel Coen, Ethan Coen

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3