Go to main content
5

À vos marques... Party!

Qué. 2007. Comédie dramatique de Frédérik D'Amours avec Mélissa Désormeaux-Poulin, Mariloup Wolfe, Jason Roy Léveillée. Une élève rebelle et repliée sur elle-même est forcée de se prendre en main lorsqu'on lui demande d'aider une nouvelle compagne de classe à s'intégrer. Récit artificiel et prévisible, quoique sympathique et de bon goût. Nombreux clichés. Mise en scène expéditive et sans personnalité. Interprétation dans la note. (sortie en salle: 30 mars 2007)

Général
5

À vos marques... Party! (À vos marques... Party!)

Général Général

Qué. 2007. Comédie dramatique de Frédérik D'Amours avec Mélissa Désormeaux-Poulin, Mariloup Wolfe, Jason Roy Léveillée.

Une élève rebelle et repliée sur elle-même est forcée de se prendre en main lorsqu'on lui demande d'aider une nouvelle compagne de classe à s'intégrer. Récit artificiel et prévisible, quoique sympathique et de bon goût. Nombreux clichés. Mise en scène expéditive et sans personnalité. Interprétation dans la note. (sortie en salle: 30 mars 2007)

Gaby, une élève de secondaire V taciturne et peu sociable, reçoit de la directrice de son école l'ordre de superviser l'intégration de Sandrine, une nouvelle venue. Au contact répété de cette jeune fille joviale et aimable, Gaby finit par abaisser la garde et à sortir de sa coquille, où elle s'était enfermée quelques années plus tôt après qu'une brûlure accidentelle l'eut forcée à abandonner la natation. Le souvenir de cette vieille blessure, ainsi qu'un assortiment de sentiments inavouables, remontent à la surface lorsque Gaby apprend qu'elle devra donner des leçons privées de maths à Frédérick, le champion de l'équipe de natation convoité par toutes les filles de l'école.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Cette oeuvre artisanale et modeste, plutôt sympathique dans son esprit, a été pensée et conçue pour un public adolescent. Un public que ses auteurs estiment, hélas, peu exigeant. En font foi le scénario, assemblage artificiel et prévisible de scènes inégales, ainsi que la réalisation expéditive et sans personnalité de Frédérick D'Amours, qui signe ici son premier long métrage. Cette comédie aux clichés et aux bons sentiments assumés avance à pas de tortue, au gré de plans trop longs et de séquences étirées. La bande sonore invasive dicte le pouls et les sentiments de chacun des instants, et sautille du «rock» au mélo sans prévenir, causant dans le récit de nombreuses ruptures de ton. Les jeunes interprètes sauvent en partie la mise, notamment Mélissa Désormeaux-Poulin, plutôt juste en vilain petit canard qui se transforme en cygne.

Texte : Martin Bilodeau

Revue de presse

Éternelle Adolescence

La comédie romantique pour adolescentes est un genre peu commun au Québec, et c’est ce «manque» que Frédérik D’Amours cherche à combler dans son premier film. Pour y parvenir, pas de blagues en bas de la ceinture (...), mais du gros gâteau dégoulinant de bons sentiments (...). En dehors des comédiens qui affichent une belle fraîcheur et de quelques répliques cocasses sur le  système d’éducation, À VOS MARQUES… PARTY! manque cruellement de personnalité. (...) Les ralentis incessants, les filles extrêmement jolies au cœur brisé, les garçons plastiques, la caricature ambiante, l’éternel happy end: le voyage dans le temps est total. Pourtant, l’adolescence n’est plus la même en 2007 qu’en 1986. Les thèmes modernes (ordinateurs, strings...) sont à peine esquissés, la romance tient difficilement la route, le placement de produits est partout (…) et même la musique s’avère fade et appuyée. Entre New Order et Psychedelic Furs ou Andrée Watters et Suzie Villeneuve, le choix n’est pas difficile à faire. Les petites filles de 11 ou 12 ans risquent de mordre à l’hameçon. Nostalgie 101.

À vos marques... Party! Frédérik D'Amours

Despatie Dives Into the Movies - Too Bad He Chose This One

But director Frédérik D'Amours and writers Héroux and Martine Pagé seem to have forgotten that a romantic comedy can't just focus on the adolescent romance thing; it also has to be funny. Sadly, the laughs are in scant supply here. (...) There's no need to provide more plot detail than this. If you've ever seen a teen romantic-comedy - and you know you have - then you can figure just exactly where this thing is going after 15 minutes. And that's one of the big problems here. D'Amours has spent years directing TV commercials so you'd think he'd know a thing or two about brevity. But instead the film lumbers close to the two-hour mark, breaking what just might be the cardinal rule of the genre - keep it short and sweet. The young actors generally do O.K., although leads Desormeaux-Poulin and Roy Léveillée's curious lack of charisma make it unlikely (...). Real-life Olympic diver (and noted Quebec vedette) Alexandre Despatie plays - you'll never guess - a hottie of a champon diver and the role fits him like a tight speedo.

À vos marques... Party! Frédérik D'Amours

Alex pis sa gang

À VOS MARQUES... PARTY! est un film sans prétention, si ce n'est celle de fidèlement communiquer comment on se sent à cet âge. Avec ses images ensoleillées, son montage vif et sa musique mur à mur, ce premier film de Frédérick d'Amours n'a pas grand-chose à envier à ses équivalents américains. Surtout que le scénario de Caroline Héroux et Martine Pagé, tout en restant léger, étoffe un peu la formule éprouvée de la fille faussement laide (...) qui gagne le coeur du plus beau mec de l'école (...) en donnant des préoccupations supplémentaires aux personnages. (...) Du moins qu'on puisse passer par-dessus les inévitables clichés du genre (...) et le placement de produits (..., À VOS MARQUES... PARTY! s'avère drôle et touchant.

À vos marques... Party! Frédérik D'Amours

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3