Go to main content
3

Loin d'elle (Away From Her)

Mardi 05 Juillet à 20:00 | Cinépop

Can. 2006. Drame sentimental de Sarah Polley avec Julie Christie, Gordon Pinsent, Olympia Dukakis. Une femme souffrant de la maladie d'Alzheimer en vient à oublier jusqu'à son mari et leur amour. Récit tragique et prenant, exempt de tout misérabilisme. Évocation puissante de la nature de la mémoire et du poids du temps. Traitement visuel sobre mais expressif. Touches lyriques. Interprétation bouleversante. (sortie en salle: 11 mai 2007)

Général
3

Loin d'elle (Away From Her)

Général Général

Can. 2006. Drame sentimental de Sarah Polley avec Julie Christie, Gordon Pinsent, Olympia Dukakis.

Une femme souffrant de la maladie d'Alzheimer en vient à oublier jusqu'à son mari et leur amour. Récit tragique et prenant, exempt de tout misérabilisme. Évocation puissante de la nature de la mémoire et du poids du temps. Traitement visuel sobre mais expressif. Touches lyriques. Interprétation bouleversante. (sortie en salle: 11 mai 2007)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Sarah Polley
D'après l'oeuvre de Alice Munro
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Métropole Films Distribution
Récompenses
Grant n'a pas toujours été un mari exemplaire pour Fiona. De fait, il l'a souvent trompée au cours de leurs 45 années de mariage. Or, depuis que son épouse est atteinte de la maladie d'Alzheimer, il lui est plus dévoué que jamais. Il la visite chaque jour dans le centre de soins spécialisés où il a dû la placer, malgré le fait que la septuagénaire semble les avoir oubliés, lui et leur amour. Même quand elle tombe amoureuse d'Aubrey, un autre patient, le désir de Grant d'être près d'elle demeure intact. Lorsqu'Aubrey quitte le centre, l'état de Fiona se détériore. Convaincu que ce dernier détient la clé du mieux-être de son épouse, Grant part à sa recherche.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Bien que le récit s'organise autour du schéma de la maladie, AWAY FROM HER n'est pas un film clinique, ni misérabiliste. L'état de dégénérescence du personnage central est certes éprouvant à regarder, mais le scénario parvient à extraire du malheur quelques beaux instants de grâce. Parallèlement, à travers la maladie d'Alzheimer, le film explore la nature de la mémoire, évoque le poids du temps et dépeint la tragédie d'oublier et d'être oublié. À la barre d'un premier long métrage, l'actrice canadienne Sarah Polley fait preuve d'une maturité surprenante. Privilégiant une approche visuelle sobre mais expressive, avec plusieurs touches lyriques, ainsi qu'un usage sensible de la lumière et de l'interminable hiver canadien, la jeune cinéaste marie admirablement forme et contenu. En outre, ce film bouleversant tire profit de la longue relation que les cinéphiles entretiennent avec Julie Christie, beauté éternelle qu'on s'attriste de voir flétrir de l'intérieur, de façon si convaincante. À ses côtés, Gordon Pinsent est tout aussi émouvant.

Texte : Kevin Laforest

Revue de presse

Se Souvenir des belles choses

LOIN D'ELLE aurait pu facilement sombrer dans la mélancolie ou même l’ennui. Or, le premier long métrage de Sarah Polley, qu’elle a également scénarisé avec beaucoup de compassion, s’avère un vibrant plaidoyer d’amour d’un homme pour sa femme. Rarement a-t-on pu voir au  cinéma (...) les personnes du troisième âge si bien représentées. Interprétant avec nuances et sobriété le couple décimé par la maladie, Julie Christie et Gordon Pinsent forment un duo magnifique.

Loin d'elle Sarah Polley

T'es belle

Avec une approche visuelle sobre mais expressive, plusieurs touches lyriques et un usage sensible de la lumière et de l'apparente infinité de l'hiver canadien, la jeune cinéaste marie admirablement forme et contenu. (...) Le film est aussi porté par la musique, celle de Jonathan Goldsmith mais aussi celle du légendaire rocker canadien Neil Young.

Loin d'elle Sarah Polley

Bergmanesque and Beautiful

AWAY FROM HER is one of the most remarkable and moving love stories the movies have recently given us. Made with jewel-like craft and deep human understanding, it is based on Alice Munro's poignant story "The Bear Came Over the Mountain"(...). Strikingly visualized and flawlessly acted by Julie Christie, Olympia Dukakis, Gordon Pinsent and the rest of the cast, it's been adapted with uncommon brilliance by actress and first-time feature director Sarah Polley.

Loin d'elle Sarah Polley

Froid clinique

Pour son premier film, la comédienne canadienne Sarah Polley aborde un sujet délicat et qui s'annonçait chargé en émotion. Pourtant, on reste froid devant ce film trop clinique. Même Julie Christie et Gordon Pinsent, à fond dans le pathos, n'arrivent pas à nous émouvoir.

Loin d'elle Sarah Polley

Mémoire infidèle

Ingrat d'apparence, le propos possède pourtant une dimension pédagogique, en se coltinant une maladie à la fois répandue, encore mal cernée et fort peu attractive en tant que levier romanesque ­ qui confessera une attirance spontanée pour une love story en déambulateur? La réalisatrice en herbe s'efforce de contrecarrer l'aspect cafardeux du sujet à travers un traitement pudique, sobre et lucide, qui s'autorise même quelques pointes de dérision et repose sur le jeu éprouvé de Julie Christie et Gordon Pinsent.

Loin d'elle Sarah Polley

Deep and Sensitive

The pain of watching a spouse succumb to Alzheimer's is given a particularly deep and sensitive treatment in AWAY FROM HER, an Alice Munro adaptation marking the feature writing-directing debut for actress Sarah Polley. (...) Both leads give rich performances in roles that do not feature the kind of showy "acting" scenes that often crop up in movies of this sort. Polley is attentive to her cast without cueing us to marvel at their skill.

Loin d'elle Sarah Polley

Un Premier film pudique et fort

Sarah Polley semble avoir tourné son film pour le regard souvent perdu de ses personnages. Et elle a choisi des comédiens qui, comme Julie Christie, peuvent tout ­dire avec leurs yeux: le temps qui passe, l’éloignement de la vie, mais aussi l’étonnement qu’elle suscite, jusqu’au bout, et les sentiments, bien sûr, leur fragilité comme leur malice. La pudeur et la force s’allient ainsi dans ce film, qui est tout à la fois une interrogation sur la persistance des liens et un drôle de manège amoureux du troisième âge.

Loin d'elle Sarah Polley

Mémoire en fuite

Sarah Polley (...) a choisi d’adapter L’Ours traversa la montagne, une nouvelle d’Alice Munro, (...) qui l’avait profondément bouleversée. Mais porter à l’écran cette magnifique histoire d’amour sur fond de maladie d’Alzheimer, n’était pas chose facile. Sarah Polley a su éviter tous les écueils. Elle nous plonge au coeur de ce drame humain sans pathos ni cliché, mais avec finesse, délicatesse et émotion. On y retrouve un climat, des couleurs, une tonalité, des personnages très « bergmaniens » magistralement interprétés (...).

Loin d'elle Sarah Polley

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

. . de . Classement: .

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3