Goto main content
4

Sky High - L'École des superhéros (Sky High)

É.-U. 2005. Comédie fantaisiste de Mike Mitchell avec Michael Angarano, Kurt Russell, Danielle Panabaker. Dans une école située dans les nuages, la première année au secondaire d'un fils de superhéros qui n'a pas encore découvert ses superpouvoirs. Mélange amusant de film de «high school» et de fantaisie. Réalisation colorée au rythme soutenu. Effets spéciaux efficaces mais manquant parfois d'ampleur. Interprétation attachante.

Général
4

Sky High - L'École des superhéros (Sky High)

Général Général

É.-U. 2005. Comédie fantaisiste de Mike Mitchell avec Michael Angarano, Kurt Russell, Danielle Panabaker.

Dans une école située dans les nuages, la première année au secondaire d'un fils de superhéros qui n'a pas encore découvert ses superpouvoirs. Mélange amusant de film de «high school» et de fantaisie. Réalisation colorée au rythme soutenu. Effets spéciaux efficaces mais manquant parfois d'ampleur. Interprétation attachante.

Fils adolescent des superhéros The Commander et Josie Jetstream, Will Stronghold débute sa première année à Sky High, une école secondaire située dans les nuages. Le hic, c'est que le garçon n'a pas avoué à ses parents qu'il n'a pour l'instant aucun pouvoir particulier. Si bien que la direction de Sky High le relègue dans la classe peu prestigieuse des assistants des héros, aux côtés de son amie d'enfance Layla, qui est secrètement éprise de lui. Mais le jour où le hargneux et tourmenté Warren Peace s'en prend à lui, Will se découvre une force comparable à celle de son père. L'adolescent est alors transféré dans la classe des superhéros, où Gwen Grayson, la fille la plus populaire de l'école, lui fait de l'oeil, au grand dam de Layla. Mais lors d'une soirée dansante, Will devra faire appel à ses copains de la classe des laissés-pour-compte afin de l'aider à combattre un supervilain qui menace ses parents et la survie de Sky High.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Un peu à la manière du récent D.E.B.S., qui mélangeait intrigue d'espionnage et film de «high school», SKY HIGH introduit, avec plus de bonheur, des éléments de «comic books» dans un contexte estudiantin très typé. Par ailleurs, si la famille de superhéros évoque irrésistiblement celle de THE INCREDIBLES et l'apprentissage des futurs justiciers celui des films de la série HARRY POTTER, cette petite comédie familiale parvient à se trouver une identité propre et emporte l'adhésion grâce à sa totale absence de prétention. Si l'intrigue en tant que telle ne déborde pas d'originalité, les péripéties qui l'alimentent réservent plusieurs moments amusants et certains assez imaginatifs. Dans les premières scènes, les effets spéciaux apparaissent peu convaincants, mais par la suite, ils s'améliorent grandement, les techniques de «morphing» donnant des résultats parfois surprenants. La réalisation de Mike Mitchell (DEUCE BIGALOW - MALE GIGOLO, SURVIVING CHRISTMAS) est très colorée et maintient un rythme trépidant. Au sein d'une distribution solide, Michael Angarano et Danielle Panabaker se révèlent fort attachants, tandis que Kurt Russell livre une performance réjouissante dans le rôle du père superhéros.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame sportif de Pascal Plante avec Katerine Savard, Pierre-Yves Cardinal, Ariane Mainville. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).

Une nageuse québécoise de 23 ans décide d'arrêter la compétition après les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo. La médaille de bronze qu'elle remporte au relais par équipe accentue le malaise qui s'est installé depuis l'annonce de sa décision, jugée irréfléchie par son entourage.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3