Go to main content
Default image
Pas de cote

Orgueil et préjugés (Pride & Prejudice)

2005. de Joe Wright avec Keira Knightley, Matthew MacFadyen, Rosamund Pike. À la fin du XVIIIe siècle, la fille d'un bourgeois désargenté repousse les avances d'un aristocrate qu'elle juge arrogant. Adaptation soignée du roman de Jane Austen. Réalisation fort habile. Caméra très fluide. Bonne interprétation.

Pas de cote

Orgueil et préjugés (Pride & Prejudice)

2005. de Joe Wright avec Keira Knightley, Matthew MacFadyen, Rosamund Pike.

À la fin du XVIIIe siècle, la fille d'un bourgeois désargenté repousse les avances d'un aristocrate qu'elle juge arrogant. Adaptation soignée du roman de Jane Austen. Réalisation fort habile. Caméra très fluide. Bonne interprétation. (sortie en salle: 31 décembre 1969)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Deborah Moggach
D'après le roman de Jane Austen
Photographie :
Musique :
Montage :
En Angleterre, à la fin du XVIIIe siècle, les cinq soeurs Bennet, issues d'une famille désargentée de la bourgeoisie provinciale, doivent se trouver des époux pour assurer leur avenir. Lorsque le riche célibataire Charles Bingley vient séjourner dans le manoir voisin, Mme Bennet s'empresse de lui présenter sa fille aînée Jane. Bien que le courant passe entre les jeunes gens, les projets de mariage coupent court, en partie à cause d'un ami de Bingley, l'aristocrate Darcy. Celui-ci se mérite alors la haine de la soeur de Jane, l'indépendante Elizabeth, qui le trouve au surplus arrogant. Or, Darcy tombe peu à peu amoureux d'Elizabeth et envisage même de l'épouser, malgré l'opposition de sa puissante tante, Lady Catherine De Bourg, qui ne peut accepter une union entre deux classes sociales aussi différentes.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Curieusement, le célèbre roman de Jane Austen n'a été adapté qu'une seule fois au cinéma, en 1940 par Robert Z. Leonard. En revanche, la BBC a produit en 1995 une minisérie qui a fait date. En comparaison, le scénario de la présente adaptation est bien sûr plus condensé, mais il reprend tout de même les épisodes les plus importants du roman, en mettant particulièrement l'accent sur la question des préjugés de classe. De plus, pour une fois, les interprètes ont l'âge de leur personnage, ce qui ajoute au réalisme de l'ensemble. D'ailleurs, grâce à une direction artistique soignée et une caméra très fluide, la mise en scène parvient habilement à faire ressentir l'ambiance et les jeux de coulisses des bals de l'époque. Cependant, certains passages au ton mélodramatique viennent déparer l'ensemble. Keira Knightley compose une Elizabeth Bennet à la fois volontaire et sensuelle.

Texte : Louis-Paul Rioux

COMMENTAIRES

04 janvier 2019, 20:54:31

Par : Laurie Willard, Sherbrooke

Une photographie remarquable et des performances excellentes, ce film m'a vraiment surpris et il m'a touché.

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2011. Drame psychologique de Céline Sciamma avec Zoé Héran, Malonn Lévana, Jeanne Disson. Classement: Général.

Emménageant avec sa famille dans une ville en banlieue de Paris, une fille de dix ans aux allures androgynes se fait passer pour un garçon auprès des enfants du coin. Accidentellement mise au courant, sa petite soeur la couvre, à condition d'intégrer sa bande de nouveaux amis.

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3